Le cabinet israélien de sécurité devait pour la première fois se réunir ce mercredi dans un bunker antinucléaire secret dans le cadre d’un vaste exercice simulant des attaques de missiles contre l’entité sioniste, ont indiqué les médias israéliens.

Situé dans un lieu tenu secret dans les collines de Jérusalem occupée, cet abri souterrain, construit ces dernières années, est doté de systèmes de télécommunications et des antimissiles, selon les médias.De même source, les ministres n’ont été informés que mardi de leur obligation de participer à cet exercice en se rendant de façon organisée dans ce bunker, sans leurs téléphones portables.

Les sirènes d’alerte devaient retentir en fin de matinée pendant une minute et demie sur tout le territoire occupé, pour appeler les Israéliens à se réfugier pendant dix minutes dans les abris publics ou les chambres et espaces protégés à domicile, sur leur lieu de travail, ainsi que dans les écoles et jardins d’enfants.

Ce vaste exercice, baptisé « Tournant 5 », est le cinquième du genre depuis la défaite israélienne lors de la guerre contre le Liban en été 2006.

A l’époque, 300.000 Israéliens avaient fui le nord de l’entité sioniste, visé par 4.000
roquettes tirées par le Hezbollah.

« Il s’agit de l’exercice de défense passive le plus important au monde »

Mercredi en début de soirée, les 3.100 sirènes d’alerte d’Israël, relayées
par diverses chaînes de radio et de télévision ainsi que par des réseaux de
téléphones portables et par SMS, devaient à nouveau mugir et donner le signal
aux civils de gagner les abris.

« Il s’agit de l’exercice de défense passive le plus important au monde », a affirmé aux journalistes le ministre de la « Défense civile » Matan Vilnaï.

Pour le général Eyal Eisenberg, commandant de la « Défense passive », l’entité sioniste prend en compte « un scénario selon lequel Israël serait la cible d’une pluie quotidienne de centaines de missiles dès le premier jour d’un conflit armé, et notre objectif est d’améliorer en situation d’urgence la coordination entre les collectivités locales et l’échelon militaire ».

Quelque 80 municipalités, l’armée, la police, les pompiers et les services d’urgence des hôpitaux participent à « Tournant 5 ».

L’exercice prévoit des attaques massives de missiles tirés depuis le Liban, la Syrie, la bande de Gaza et l’Iran contre la région de « Tel-Aviv », des installations qualifiées de « stratégiques », des usines, des centrales électriques, les systèmes de distribution d’eau et un hôpital gériatrique.

source Alter info

Publicités