L’action des pirates de LulzSec prend un angle politique avec cette nouvelle attaque menée contre « l’état policier anti-immigration et recourant aux profils raciaux qu’est l’Arizona ».

Les hackers de LulzSec ont révélé de nombreuses données classifiées et parfois très sensibles:

LulzSec a en effet publié « des centaines de bulletins de renseignement privé, manuels de formation, correspondances email personnelles, noms, numéros de téléphones, adresses et mots de passe appartenant aux forces de l’ordre d’Arizona ».

Cette nouvelle attaque marque un tournant: c’est la première fois que LulzSec publie des informations personnelles relatives à des agents d’un gouvernement. Jusqu’à présent, ils s’étaient contentés de perturber leurs sites web (notamment ceux de la CIA ou du Sénat américain).

La radicalisation politique de LulzSec est clairement affirmée par les intéressés, qui ont manifestement l’intention de continuer dans cette voie:

Chaque semaine nous prévoyons de publier plus d’informations classifiées et de détails personnels embarrassants sur des militaires et des forces de l’ordre pas seulement pour révéler leur nature raciste et corrompue mais pour saboter sciemment leurs tentatives de terroriser des communautés dans une injuste « guerre contre la drogue ».

Nous sommes à des années lumière des gars un peu énervés à propos des jeux vidéo. Le piratage des données confidentielles est bel et bien confirmé par le département de sécurité publique de l’Etat d’Arizona. [LulzSecurity et AZcentral]

Source Gizmodo

Publicités