L'incendie, qui s'est déclaré dimanche après-midi, a ravagé plus de 58 000 hectares.
 
L’incendie, qui s’est déclaré dimanche après-midi, a ravagé plus de 58 000 hectares.Reuters/Craig Fritz

Un violent feu de forêt menace le Laboratoire national de Los Alamos aux Etats-Unis, un vaste complexe nucléaire qui abrite des centres de recherche et un site de stockage de plutonium.

Des flammes ont brièvement pénétré lundi sur une surface de 0,4 hectare à l’intérieur de la limite sud-ouest du site, qui s’étend sur 11 000 hectares dans les monts Jemez, dans le nord du Nouveau-Mexique, à une quarantaine de kilomètres de Santa Fe, avant d’être éteintes par les pompiers.

L’incendie, qui s’est déclaré dimanche après-midi, a ravagé plus de 58 000 hectares et le chef des pompiers de Los Alamos a estimé qu’il pourrait encore doubler voire tripler en taille.

LOS ALAMOS ÉVACUÉE

La ville de 12 000 habitants a été évacuée sur ordre des autorités, surprises par la rapidité du sinistre. Aucun bâtiment du Laboratoire, qui a pour mission d’assurer la sécurité et la fiabilité de l’arsenal nucléaire militaire américain, n’a été touché par les flammes, déclarent les autorités.

Celles-ci assurent que les zones sensibles du complexe ne sont guère menacées. Le site de plutonium est ainsi situé dans la partie nord-est du complexe, alors que le feu semble se déplacer vers le sud et l’est. « L’installation est très bien protégée contre tout type de menace relative aux feux de forêt », a déclaré le porte-parole.

Il a rappelé que le Laboratoire a survécu à un incendie en mai 2000 qui a touché plusieurs bâtiments et provoqué plus de 1 milliard de dollars de dégâts. Les matériaux explosifs sont ainsi entreposés dans des bunkers souterrains de béton et d’acier.
<Le Monde.fr
PHOTOS: ICI

Publicités