Dieudonné, plutôt discret ces dernières semaines, refait parler de lui. L’humoriste spécialiste de la provocation va mettre en route deux films, en association avec un producteur iranien. L’un des deux longs métrages s’intitulera « L’Antisémite ».

Dieudonné continue dans la provocation, ce sera cette fois au cinéma

Dieudonné continue dans la provocation, ce sera cette fois au cinéma SIPA

Selon une information dévoilée par Libération, Dieudonné s’apprête à faire naître deux films, L’Antisémite et Le Code Noir, qui parleront de deux thèmes qui lui sont chers. Rien qu’à la lecture des deux titres, on imagine que l’humoriste va continuer dans son registre favori, la provocation. Persona non grata en France, l’ancien complice d’Elie Semoun aurait eu du mal à trouver des financements dans l’Hexagone. C’est pourquoi il s’est adressé à un producteur iranien pour que son projet cinématographique voit le jour. L’Antisémite sera une adaptation de l’un de ses sketches et le tournage commencerait en France vers la mi-juillet. Dieudonné sera derrière la caméra, ce qui serait son premier long métrage en tant que réalisateur. Le film ne sortira pas dans les salles obscures, mais directement en DVD. On comprend facilement pourquoi…

Deux sorties directes en DVD ?

Le Code Noir traitera du rôle tenu par les sionistes lors de l’esclavage en Europe au XVIIIe siècle. Il devrait être réalisé par un cinéaste iranien et le tournage pourrait se dérouler sur l’île de Kish, dans le golfe Persique. Aucune information n’a été donnée quant à la sortie de cet autre long métrage. On se dirige probablement vers une sortie directe en DVD, comme pour L’Antisémite. La dernière contribution de Dieudonné au septième art remonte à son apparition dans le documentaire Etat de Guerre, en 2006. En 2004, il a tenu un rôle dans le film Casablanca Driver. Rappelons que le 17 mars 2011, Dieudonné a été condamné à 10.000 euros d’amende pour injures à caractère raciste. L’humoriste avait tenu des propos jugés insultants à l’égard des Juifs lors d’un spectacle. Avec L’Antisémiste, il semble qu’il ne souhaite pas changer de cheval de bataille…

Publicités