Lors de la Black Hat Security Conference, le drone WASP a attiré toutes les attentions. Rien à voir avec une équipe de rugby ou une abeille si ce n’est pour les couleurs qu’il arbore. Le WASP est un drone hacker de réseaux.

Il s’agit d’un ancien drone d’espionnage de l’armée américaine. Le WASP (pour Wireless Aerial Surveillance Platform) embarque un mini PC VIA EPIA Pico-ITX sur lequel la distribution Linux BackTrack est installée.

Il peut ainsi cracker les réseaux Wifi qu’ils survolent. Avec son antenne GSM, il peut également se connecter au réseau et espionner les conversations téléphoniques et intercepter les messages textes qui sont envoyés.

Bien entendu, tout cela n’est pas très légal mais ses créateurs , Mike Tassey et Richard Perkins, expliquent l’avoir créé pour mettre en évidence la vulnérabilité des réseaux Wifi et GSM.
Le WASP utilise également une carte Arduino.

Source et vidéos: gizmodo.fr

Publicités