La Ligue des Droits de l’Homme dénonce une dégradation des libertés en France à cause de Sarkozy

C’est un « hasard » du calendrier si l’édition 2007 du rapport de la Ligue des droits de l’Homme est publiée entre les deux tours de la présidentielle, mais un hasard heureux pour le président de la Ligue, Jean-Pierre Dubois. Lors de sa conférence de presse, il a tiré à boulets rouges sur le bilan de Nicolas Sarkozy, sa façon « brutale » de gouverner, sa « politique anti-étrangers », ses « mensonges » sur le laxisme des juges. Autant de « dérives », à ses yeux, « dangereuses pour les libertés ».
Au chapitre justice, le président de la LDH a regretté la « restriction » progressive des droits de la défense, la « réformette » adoptée après l’erreur judiciaire d’Outreau, et le « mensonge » de Nicolas Sarkozy sur le laxisme des juges de Seine-Saint-Denis: « La justice est bien plus sévère qu’il y a dix ans », a-t-il assuré.

Au chapitre éducation, Jean-Pierre Dubois a notamment critiqué l’apprentissage à 14 ans et la possibilité de retirer les allocations familiales en cas d’absentéisme scolaire ou de problèmes de discipline.
Le rapport épingle plusieurs dispositions des lois dites de « Lutte contre le terrorisme » (mars 2006), « Egalité des chances » (mars 2006), et « Immigration et intégration » (juillet 2006).

Depuis cinq ans, sous l’impulsion de l’ex-ministre de l’Intérieur, « plus de la moitié des propositions de Jean-Marie Le Pen ont été réalisées », a accusé le président de la LDH.

Déplorant une « dégradation de l’état des libertés », Jean-Pierre Dubois a fustigé les propositions du candidat UMP, notamment celle de créer un ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale. « Je pense que la Ligue aura à dire que ce ne sont pas nos valeurs (…) Il faut réagir avant qu’il ne soit trop tard », a-t-il dit.

Source Wikistrike

Publicités