s

Une nouvelle hypothèse scientifique est en train de voir le jour, des scientifiques commencent à croire que la Terre possédait à la base deux lunes. Ainsi la lune que nous observons actuellement serait le résultat d’une collision. Cette théorie expliquerait pourquoi les deux faces lunaires ont des caractéristiques si opposées.

Il est largement admis qu’un embryon de planète de la taille de Mars a percuté la Terre. De cette collision énorme ont jailli des débris qui se sont mis en orbite autour de notre planète. Mais ces débris étant magmatiques et lourds, ils se sont agglomérés en un seul corps : La Lune.

Toutefois les différences entre la face visible et la face cachée de la Lune ne peuvent pas être expliquées intégralement par cette théorie. C’est pourquoi les scientifiques tendent à croire qu’une plus petite Lune aurait existé. Ils lui supposent une taille de 1200 km de largueur, soit 1/3 de la taille de notre lune actuelle.

Les deux ont alors cohabité paisiblement jusqu’à ce que la probable Lune soit éjectée de son orbite. Et là, c’est le drame. Un impact inévitable aurait eu lieu, détruisant la petite Lune en milliards de morceaux.

Cependant cette collision n’a pas formé un cratère comme on pourrait le penser. Effectivement, la vitesse d’impact était relativement lente (7200 à 10.800 km/h). À cette vitesse, la fugace Lune se serait écrasée, déversant un océan de magma sur la face visible de notre lune actuelle. Cette spéculation expliquerait quant à elle la dichotomie géologique des deux faces. Sur la face concernée par l’impact, on trouve une concentration de phosphore, de métaux rares, de potassium radioactif, d’uranium et de thorium.

Les auteurs de l’étude confirment la possibilité de cette théorie, mais n’ont pas assez de preuves pour qu’elle supplante les autres hypothèses existantes.

[Gizmodo]

Publicités