Image/lepoint.fr/sous-marin Russe type akula

La Russie doit décider d’ici 2013 ce qu’elle va faire de 2 sous-marins nucléaires coulés en mer de Barents et en mer de Kara afin d’éviter la pollution radioactive potentielle de la zone, a indiqué lundi un responsable nucléaire russe.

« Nous devons décider dès que possible si nous renflouons ces sous-marins ou si nous les enterrons complètement sur place, » a déclaré Ivan Kamenskih, directeur général adjoint de Rosatom.

Le sous-marin nucléaire B-159 (K-159) appartenait à la classe November. Il a coulé en mer de Barents en aout 2003, par 238 m de fond, avec 9 membres d’équipage de 800 kg de combustible nucléaire usagé, alors qu’il était convoyé vers un site de démantèlement.

Le K-27 était un sous-marin d’attaque expérimental, construit en 1962 et désarmé en 1979 à cause des nombreux problèmes que connaissaient ses réacteurs. Son compartiment réacteur a été scellé et le sous-marin a été sabordé à l’est de la mer de Kara en 1982 par 33 m de fond.

« Je pense que la question devrait être réglée en 2012… Nous devons nous décider sur leur sort maintenant, afin que nous n’ayons pas à l’avenir de problèmes de pollution radioactive dans les régions où se trouvent ces sous-marins, » a déclaré Kamenskih, ajoutant que, actuellement, les niveaux de radiation sur les sites des sous-marins sont normaux.

Le responsable a aussi indiqué que l’épave d’un 3è sous-marin coulé, le Komsomolets, restera très probablement pour toujours sur le site de l’accident de 1989, parce qu’une opération de sauvetage serait trop couteuse et trop dangereuse.

Le sous-marin nucléaire K-278 Komsomolets a coulé en mer de Norvège le 7 avril 1989, au sud de l’île des Ours. Le sous-marin a coulé avec son réacteur opérationnel et 2 têtes nucléaires à bord. Il repose par 1.685 m de fond.

Auteur rédacteur en chef

www.corlobe.tk paru sur en.rian.ru partagé avec sosplanète

Via Les moutons enragés

Publicités