Plusieurs pages facebook appelant le peuple algérien à se révolter ce 17 septembre contre le régime de Bouteflika ont apparu depuis la chute du dictateur libyen Maamar El Ghadafi, c’était clair que ces pages « en général rédigé en langue arabe » étaient lancés par des internautes libyens pour dénoncer la complicité du gouvernement algérien avec le régime criminel libyen. En parallèle, d’autres pages pro-régime algérien ont apparu sur le net, ces pages qui regroupent les mêmes fans et transmis les mêmes messages pro Bouteflika (tels que ; l’Algérie n’est pas la Lybie, La Tunisie, ou l’Egypte, les révolutionnaires sont des traitres, Ne touche pas à mon bled « l’Algérie », la  révolution va encourager le chaos et le terrorisme, ….) n’étaient qu’un début d’une salle guerre électronique.

Les fans de ces pages « en général des adolescents (entre 13 et 18 ans), clairement manipulés » ont ciblé, attaqué et piraté plusieurs pages et comptes facebook des internautes opposants au gouvernement algérien, parmi lesquels on cite la page « Boutef dégage, ouyahia dégage, généraux dégagez » qui regroupe plus de 4500 fans, ces hacker « surnommé Team Hourrass El Jazair (les protecteurs de l’Algérie) »  ont inondé la page, une fois sous leurs control par des publications et commentaires pro-régime et même pro Ghadafi accompagnés d’insulte et de menace avec une vulgarité choquante.

 

« Celui qui veut faire la révolution, il le fera chez sa s½ur, on n’a pas besoin des violences, celui qui va sortir le 17 septembre on va le faire enculer », voila un exemple des citations publié par le nouveau admin de cette page. « Eux, ils vont sortir pour faire la révolution, et nous, nous allons sortir pour les faire enculer », ce n’est qu’un exemple des commentaires d’un très respectueux patriote algérien, « aka ; Pchichi MkaLchinah ».

 

Une autre capture d'écran montre la réponse du hacker à un commentaire hostile au pouvoir « Mohamed, dommage que tu porte ce nom, c'est clair que tu es un homosexuel en relation sexuelle avec des juifs ».Une autre capture d’écran montre la réponse du hacker à un commentaire hostile au pouvoir « Mohamed, dommage que tu porte ce nom, c’est clair que tu es un homosexuel en relation sexuelle avec des juifs ».

Au moment ou la réception de la chaine de télévision Aljazeera était brouillé, sa page facebook a fait l’objet elle aussi d’une violente attaque informatique, ces « cyber baltaguis » ont essayé de submerger la page par le maximum de publications et commentaires pro Bouteflika et hostiles aux gouvernements Qatarienne, les pays arabes touchés par le mouvement des révolutions tels que la Lybie et l’Egypte, et l’opposition algérienne, (plus de 400 commentaires par minute) afin de bloquer cette page qui regroupe plus d’un million et demi million de fans.

 

« L'administration de la page facebook de la chaine Aljazeera informe ses généreux amis que la page subit des attaques ...... en publiant des milliers de commentaires aléatoires, vulgaires et hostiles...... » « L’administration de la page facebook de la chaine Aljazeera informe ses généreux amis que la page subit des attaques …… en publiant des milliers de commentaires aléatoires, vulgaires et hostiles…… »

 

Cette capture montre le message suivant « Avertissement au peuple algérien, voila le scénario de la chaine Aljazeera pour déstabiliser l'Algérie, des cellules terroristes vont ouvrir le feu sur les manifestants pour faire croire à l'opinion local et international que c'était un acte du gouvernement algérien, et pour s'assurer que le pays ne sombre pas dans chaos, éviter mes frères et s½urs de participer dans ces manifestations... ». Ce message a été capturé du mur de la page d'Aljazeera.Cette capture montre le message suivant « Avertissement au peuple algérien, voila le scénario de la chaine Aljazeera pour déstabiliser l’Algérie, des cellules terroristes vont ouvrir le feu sur les manifestants pour faire croire à l’opinion local et international que c’était un acte du gouvernement algérien, et pour s’assurer que le pays ne sombre pas dans chaos, éviter mes frères et s½urs de participer dans ces manifestations… ». Ce message a été capturé du mur de la page d’Aljazeera.

Quelques heures après le lancement de l’attaque, la page principale de la chaine Aljazeera, est devenue inaccessible (uniquement en Algérie), «  la page est toujours inaccessible, par contre elle est accessible en France et dans tous les autres pays du monde, information confirmée par plusieurs internautes », d’autres faux pages surnommé « Aljazeera » ont apparu sur le net pour donner l’impression aux internautes algériens que la page d’Aljazeera était piraté.

 

« Une capture d'écran d'une des faux pages créés par ces groupes pro régime algérien »« Une capture d’écran d’une des faux pages créés par ces groupes pro régime algérien »

A la recherche d’un écho médiatique, ces mêmes groupes ont créé une page sous le nom de « Anonymous Algérie (Algeria) », les admins de cette page avaient un seul but (utiliser le nom anonymous pour regrouper le maximum d’internautes algériens « en général ceux qui supportent les actions d’anonymous » afin d’attaquer le site d’aljazeera en premier lieu, France 24, alarabiya et toutes autres médias qui ne partagent pas leurs soutient au régime algérien par la suite),  une attaque par déni de service distribué « DDoS » (en utilisant le programme LOIC) était prévu pour le 6 Septembre contre le site web d’Aljzeera.

 

« Cette publication capturé de la page du groupe (armé électronique algérien, un groupe d'hacker loyal au gouvernement algérien), montre que ce groupe a voulu utilisé le nom d'anonymous pour regrouper le maximum d'hackers algériens afin de réussir leurs frappe,  l'attaque a échoué, le site était opérationnel durant toutes la nuit du 6 au 7 septembre ».« Cette publication capturé de la page du groupe (armé électronique algérien, un groupe d’hacker loyal au gouvernement algérien), montre que ce groupe a voulu utilisé le nom d’anonymous pour regrouper le maximum d’hackers algériens afin de réussir leurs frappe, l’attaque a échoué, le site était opérationnel durant toutes la nuit du 6 au 7 septembre ».

Des anons lié à l‘#Op Algeria ont essayé d’expliquer à ces faux anons qu’anonymous ne tolère pas une attaque contre les médias et la liberté d’expression, qu’anonymous a toujours soutenu les peuples dans leurs combats contre la censure et l’oppression, et qu’anonymous ne soutient pas les gouvernements corrompus, mais toutes leurs publications et commentaires ont été supprimé.

Source OpérationLeakspin

Publicités