https://i0.wp.com/photo.europe1.fr/infos/international/10.09_attaque-ambassade-israel-egypte-reuters-930x620.jpg/12820177-1-fre-FR/10.09_attaque-ambassade-israel-egypte-REUTERS-930x620.jpg_scalewidth_630.jpg

Le Caire (Egypte). Les maniefstants sont parvenus à pénétrer dans les locaux de l'ambassade d'Israël, au sommet d'un immeuble d'une vingtaine d'étages. 

Le Caire (Egypte). Les maniefstants sont parvenus à pénétrer dans les locaux de l’ambassade d’Israël, au sommet d’un immeuble d’une vingtaine d’étages.  | AFP PHOTO/MOHAMED HOSSAM

L’ambassade israélienne au Caire,située en haut d’un immeuble d’une vingtaine d’étages, a été envahie vendredi soir par des manifestants qui ont notamment jeté des documents «confidentiels» depuis un des bureaux. Les heurts qui se sont produits dans la soirée et la nuit, avec les forces de l’ordre, ont fait près de 450 blessés, dont un est décédé des suites d’une crise cardiaque, selon le ministère égyptien de la santé.

Un précédent bilan faisait état de 235 blessés.

Des tirs nourris ont été entendus dans le quartier et plusieurs véhicules de police ont brûlé ou ont été endommagés. Dans la nuit, l’ambassadeur israélien en Egypte, Yitzhak Levanon, sa famille, ses collaborateurs et d’autres ressortissants israéliens attendaient un avion à l’aéroport du Caire pour les rapatrier en Israël. Samedi, plusieurs centaines de militaires et des dizaines de blindés étaient éncore massés près du bâtiment, dans le quartier de Guiza, sur la rive ouest du Nil, et l’éclairage urbain a été éteint.

Barack Obama a exprimé sa «grande inquiétude» au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et a sommé les autorités égyptiennes de protéger la représentation. De son côté, le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, a téléphoné dans la nuit au secrétaire américain à la Défense, Leon Penetta, et lui a demandé une aide pour aider à protéger l’ambassade israélienne.

Cinq policiers égyptiens tués à la frontière le 18 août

Dans l’après-midi, armés de marteaux, de barres de fer et de cordes, les manifestants égyptiens avaient fait tomber un mur de protection érigé ces derniers jours par les autorités égyptiennes devant l’immeuble abritant la mission, déjà visée par plusieurs manifestations. Un manifestant a réussi ensuite à retirer le drapeau israélien flottant sur l’ambassade, pour la deuxième fois en moins d’un mois. Selon une agence de presse égyptienne, ils auraient ensuite envahi une salle dédiée aux archives diplomatiques, un étage en dessous des locaux de la chancellerie.

La manifestation devant l’ambassade a fait suite à un rassemblement de plusieurs milliers de personnes dans la journée, sur la grande place Tahrir, pour réclamer davantage de réformes et de démocratie, sept mois après la chute du président Hosni Moubarak. Les relations entre l’Egypte et Israël traversent une phase délicate, après la mort de cinq policiers égyptiens tués alors que les forces israéliennes poursuivaient des auteurs présumés d’attaques dans le secteur d’Eilat, dans le sud d’Israël, près de la frontière avec l’Egypte, le 18 août.

Le Premier ministre Essam Charaf a convoqué une réunion de crise de son cabinet samedi. Le ministère de l’Intérieur s’est déclaré en situation d’urgence, et a suspendu tous les congés dans la police.

Publicités