Archive for octobre, 2011



Les Anonymous sont engagés dans un nouveau combat. Après avoir attaqué PayPal, Sony – via les LulzSec – et récemment des sites pédopronographiques, le groupe d’hacktiviste en veut à Los Zetas.

Oui, oui vous avez bien compris. Il s’agit de ce cartel de la drogue impitoyable qui sévit au Mexique

Récemment, un membre des Anonymous se serait fait enlever à Veracruz, au Mexique, par le gang Los Zetas. Evidemment les hacktivistes n’ont pas vraiment apprécié et ont ainsi décidé de passer à l’offensive.

« Vous avez fait une grosse erreur en enlevant l’un des notres » disent-ils dans une vidéo publiée récemment. Et de poursuivre « Veracruz, Mexico et le Monde en ont marre du groupe de criminels Zetas qui se consacre au kidnapping, au vol et à l’extorsion« . Les Anonymous préviennent donc qu’ils n’hésiteront pas à se battre contre ce gang.

Non pas avec des armes, mais avec des informations. Ils affirment savoir qui sont les policiers corrompus, les journalistes, les chauffeurs de taxis et les autres complices qui travaillent pour ou avec le cartel Los Zetas. La vidéo se termine par un ultimatum qui expire le 5 novembre, c’est à dire samedi.

Si de telles données venaient à être publiées, nul doute que le conflit prendrait une toute autre ampleur. Qui craquera le premier ? Elements de réponse ce week-end …

[YouTubeThe Guardian via Gizmodo UK]

 

Publicités

Une des plus grosses maisons de courtage de Wall-Street a fait faillite aujourd’hui.

Victime de la dette européenne, MF Global a vu son action plonger de -70% la semaine dernière.
La société avait une exposition de 6 milliards de dollars en dettes souveraines européennes dont la moitié en dette italienne et 1 milliard en dette espagnole.
Le dépôt de bilan du groupe pourrait envoyer une onde de choc sur les marchés similaire à la faillite de la banque Lehman Brothers en 2008.
A qui le tour ?
Gold-up

 

Lundi noir à Paris

 

ouille.PNG

 

(AOF) – Les marchés actions européens ont connu un vif plongeon ce lundi après la hausse fulgurante enregistrée jeudi et la séance en demi-teinte de vendredi. Les indices CAC 40 (Paris: ^FCHI –actualité) et Eurotop 100 ont reculé aujourd’hui de 3,16% à3 242,84 points et de 1,71% à 2 090,30 points respectivement. Outre-Atlantique, le Dow Jones (DJI: ^DJI – actualité) perdait 2,39% à la mi-séance. Les investisseurs ont accueilli avec euphorie la semaine dernière l’annonce d’un plan visant à résoudre la crise de la dette souveraine en zone euro, mais ils attendent désormais les détails de ce plan.

A quelques jours de la réunion du G20, certains craignent déjà que les mesures annoncées dans la nuit de mercredi à jeudi ne suffisent pas à endiguer la crise.

La publication dans la matinée d’une hausse de l’inflation supérieure aux attentes en zone euro a pesé sur la tendance. L’inflation a ainsi progressé de 3% au mois d’octobre selon une estimation flash, là où les analystes attendaient une hausse de 2,9% seulement. En septembre, elle avait connu une hausse de 3%.

La chute des bourses européennes s’est ensuite accentuée avec l’ouverture en nette baisse des marchés américains en début d’après-midi. Le courtier américain MF Global s’est placé sous la protection du régime des faillites, entraînant la défiance des investisseurs. Le groupe a publié une exposition de plus de 6 milliards de dollars à la dette souveraine européenne.

A Paris, les valeurs financières, grandes gagnantes de la semaine dernière, ont fait l’objet aujourd’hui de dégagements. BNP Paribas (Other OTC: BNPQF.PK – actualité) , Société Générale (Paris: FR0000130809 –actualité) et Crédit Agricole (Paris: FR0000045072 – actualité) ont reculé respectivement de 9,63%, de 9,79% et de 7,86%.

A l’inverse, les valeurs défensives ont résisté à la baisse, à l’instar de Sanofi (Paris: FR0000120578 – actualité) et Danone (Milan: DNN.MI – actualité) , qui n’ont reculé que de 0,71% et de 0,04% respectivement.

 

Yahoo

 

Le CAC40 quant à lui s’effondre de 3,16% et redescend à 3243 points. Le sommet exceptionnel (enième sommet extraordinaire pour sauver l’Euro de sa mort) est mort-né. Il manque plus de 500 milliards d’euros. La crise est loin de la sortie, et pour dire les choses vraies, la crise vient à peine de trouver la porte d’entrée, grâce à Merkel, Sarkozy, grâce surtout à leur orgueil. La vraie question à se poser aujourd’hui n’est plus de savoir si on peut s’en tirer ou pas, mais qui chutera avant l’autre. C’est à ce duel frano-allemand que nos assistons, laborieusement.

Un défaut de paiement de la Grèce et de l’Italie dans les trois prochains mois est plus que crédible, quant à la France, comme l’a implicitement dit Dominique de Villepin hier soir sur France-Info, le triple A sautera avant les Présidentielles, et peut-être que nous évoquerons déjà notre faillite. Et toujours de D. de Villepin, « Dans quel état sera la France » avant les Sarkozielles de 2012 ?

 

Alexander Doyle pour WikiStrike


(LaRouche, politique américain)

https://i0.wp.com/a1.idata.over-blog.com/300x257/4/23/42/31/15/larouche.jpg

 

31 octobre 2011 (Nouvelle Solidarité) — S’adressant à ses collaborateurs duLPAC  lors d’une réunion le 29 octobre, Lyndon LaRouche a fait part de ses discussions avec des diplomates et autres personnalités politiques de plusieurs pays, au sujet des menaces d’une nouvelle guerre mondiale se profilant à l’horizon. Nous présentons ici des extraits de ses propos.

« Nous avons maintenant, en provenance de cercles dirigeants en Allemagne et ailleurs, incluant de milieux assez puissants, des avertissement concernant l’imminence d’une troisième guerre mondiale. Il ne s’agit pas d’une prévision à longe terme, mais d’une perspective plutôt à court terme. A quel point nous ne le savons pas. Nous nous dirigeons, de plus en plus rapidement, vers la probabilité de quelque chose ressemblant à une troisième guerre mondiale, la pire d’entre elles jusqu’ici. Nous ne pouvons dire ’oublions tout ceci, n’en parlons pas, ça n’arrivera pas’, ce que seuls les idiots et les lâches sont capables de dire. Le fait est que nous sommes déjà, si vous comprenez l’histoire le moindrement, à la veille d’une troisième guerre mondiale. (…) Ceci n’est pas encore certain, mais hautement probable. Et tout ce que vous faites doit inclure la probabilité d’un tel événement comme facteur-clé dans vos décisions publiques et personnelles. (…)

« Pour comprendre ceci vous devez revenir sur les deux dernières guerres mondiales, toutes deux atteignant leur paroxysme autour des événements dans les Balkans, la guerre des Balkans. La situation européenne était par conséquent centrée autour des Balkans. (…)

« Ce qui se prépare maintenant n’est pas une guerre dans les Balkans. Regardez la planète de manière un peu différente. Quelle est la différence entre la situation de la planète aujourd’hui et celle des deux dernières guerres ? (…) Le Moyen-Orient, qui est devenu et devient les nouveaux Balkans. Lorsque vous comprenez ceci, vous commencez à sentir ce qui se prépare. Regardez la Palestine, la Jordanie, les autres Etats arabes, regardez l’Afghanistan, et plus particulièrement le Pakistan, parce que le Pakistan fait partie des « nouveaux balkans », contrôlés par les britanniques.

« Vous avez, par conséquent, une poudrière pouvant déclencher une guerre généralisée, sur le continent [eurasiatique] mais également en Amérique. Ceci serait déclenché, en grande partie, par la crise financière et monétaire créant une situation impossible dans le monde entier, et plus particulièrement dans la région bordant les deux rives de l’Atlantique. (…)

« L’odeur se répandant dans le monde aujourd’hui est celle des Canons d’août, nous sommes dans un mois différent mais l’analogie avec les Canons d’août et les deux premières guerres mondiales est que ces guerres furent organisées par les britanniques, délibérément !

« Ceci amène un autre concept, essentiel pour comprendre ces choses : qu’est-ce que l’Empire britannique, et où se trouve l’imbécile qui ne croit pas qu’il y ait un Empire britannique ? Il n’existe rien d’autre qu’un Empire britannique ! Il contrôle l’Europe en ce moment, l’Europe centrale et l’Europe occidentale ; il contrôle l’Afrique, et essentiellement ce que l’on appelle le Moyen-Orient. Il affecte d’autres parties du monde. C’est un Empire ! C’est un quatrième Empire romain. Il n’y a aucune nation en Europe centrale et occidentale, elle font toutes partie du système de l’euro ! Placées sous la gouvernance de l’Empire, des colonies.

« C’est ce qui a été mis en place lorsque le Mur de Berlin est tombé. Les britanniques et le président français ont décrété le système de l’euro, et le président français a dit : ’Si vous ne l’acceptez pas nous vous ferons la guerre !’ En d’autres termes, le président français a menacé l’Allemagne si elle n’acceptait pas la mise en place d’un système européen, si elle n’abandonnait pas sa souveraineté avec les autres nations d’Europe centrale et occidentale. (…)

« Ce système commence aujourd’hui à s’effondrer et les britanniques activent les manettes pour créer une crise. Ils mettent deux porcs successifs à la Présidence des Etats-Unis, George W. Bush et le porc des porcs, Obama. La pire ordure jamais mise à la tête d’un gouvernement depuis Néron !

« Nous avons atteint le point de faillite absolue du système monétaire international, en particulier sur les deux rives de l’Atlantique. Ces nations sont en faillite, ce qui ne signifie pas que nous ne pouvons pas nous en sortir. Tout ce que nous avons à faire est de prendre l’appoche Glass-Steagall, et de l’appliquer des deux côtés de l’Atlantique, à commencer par les Etats-Unis. Tout ce que nous avons à faire, c’est de mettre ce système en redressement judiciaire, ce qui balaierait une grande partie de l’argent présent sur les comptes, mais je sais comment faire face à ce problème. C’est une opération élémentaire.

« Donc, si vous acceptez que l’on mette le système en redressement judiciaire, nous pouvons sortir de ce guêpier, et nous liquiderions en même temps tout ce qu’a représenté l’Empire britannique à l’échelle mondiale. »

Après avoir dressé ce panorama de la situation stratégique actuelle, LaRouche a apporté plus de précisions sur les mécanismes pouvant déclencher la guerre :

« Ce qui est arrivé avec l’opération en Libye pourrait nous avoir fait franchir le seuil. L’assassinat de Kadhafi et de son parti a mené le monde au bord de l’abime. (…) Nous avons toutefois un noeud autour de la Syrie. Le présent gouvernement de la Syrie représente le principal blocage contre une troisième guerre mondiale. Et la haine contre le gouvernement syrien reflète une intention des britanniques de déclencher une nouvelle guerre mondiale. Toute la région, depuis la Turquie jusqu’au Pakistan, à travers l’Afghanistan, est une région de guerre perpétuelle exactement comme l’étaient les Balkans en leur temps. »

 

http://www.solidariteetprogres.org/LaRouche-une-troisieme-guerre-mondiale-est-evitable-mais-imminente_08219

 

 

Lyndon LaRouche ?

 

Lyndon Hermyle LaRouche, Jr. (né le 8 septembre 1922, à Rochester, auNew Hampshire) est un homme politiqueéconomiste, essayiste et polémisteaméricain. Il est le fondateur des revues Fusion et Executive Intelligence Review1. Bien qu’il n’ait aucun diplôme en économie, il se présente comme spécialiste de l’« économie physique »2 et défend un programme de réorganisation complète du système financier international. Politiquement, il se dit « dans le droit fil du Mouvement des droits civiques de Martin Luther King3et dans la tradition du New Deal de Franklin Delano Roosevelt et de Harry Hopkins »[réf. nécessaire].

En France, son représentant est Jacques Cheminade4, président du partiSolidarité et Progrès et candidat à l’élection présidentielle de 1995. Cette alliance avec Cheminade permet au mouvement de jeunes de LaRouche d’avoir une section française : le Mouvement de jeunes de LaRouche et Cheminade (ou LYM-France)5. Les méthodes de recrutement et d’embrigadement de cette organisation ont été épinglées par la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires6 et par des associations de vigilance anti-sectes telles que l’UNADFI. En Allemagne, le représentant de LaRouche est sa femme, Helga Zepp-LaRouche. Fondatrice et présidente de l’Institut Schiller voué à faire connaître la pensée de LaRouche outre-Rhin, elle fut candidate à la chancellerie allemande pour le Bürgerrechtsbewegung Solidarität (Büso/Mouvement des droits civiques Solidarité, sorte d’équivalent allemand de Solidarité et Progrès)7.

 

Wikipedia

Via Wikistrike


Al Qaida prend possession du Palais de Justice de Benghazi
JPEG - 12.9 ko

Moustafa Abdeljalil, l’ancien ministre de la Justice de la Jamahiriya arabe libyenne devenu président du Conseil national de transition, a annoncé l’intention des rebelles de transformer la Libye en un État islamique et d’appliquer la Charia comme seule loi.

Le Réseau Voltaire a, dès le premier mois de l’intervention de l’OTAN, mis en évidence le rôle d’Al Qaida pour déstabiliser le pays et justifier une intervention militaire étrangère.

Selon le journaliste Sherif Elhelwa, le drapeau d’Al Qaida flotte actuellement avec celui des rebelles libyens sur le Palais de Justice de Benghazi. Ce Palais est le centre historique et symbolique de la révolte de la Cyrénaïque.

– « Ennemis de l’OTAN en Irak et en Afghanistan, alliés en Libye », par Webster G. Tarpley, Réseau Voltaire, 21 mai 2011.
– « Comment les hommes d’Al-Qaida sont arrivés au pouvoir en Libye », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 6 septembre 2011.

 

Source: Réseau Voltaire

Via Wikistrike


Des pirates ont réussi à s’introduire pendant deux ans dans le système informatique du groupe nucléaire français. Après l’Iran et Stuxnet, la France va-t-elle avoir droit à son méga virus nucléaire?

Unplugged / photosteve101 via FlickrCC License byUnplugged / photosteve101 via FlickrCC License by

La nouvelle n’a pas fait tellement de vagues. Le quotidien l’Expansion la révèle pourtant en exclusivité le 29 septembre: le groupe nucléaire français Areva a été la cible d’une attaque informatique de très grande ampleur probablement perpétrée par des hackers «asiatiques».

Pire encore, les intrusions, découvertes dix jours avant cette annonce, dureraient en réalité depuis plus de deux ans.

Alors que l’info du piratage a eu peu d’écho dans la presse généraliste, elle a été largement relayée dans la presse informatique et les sites spécialisés. Entre indignation et thèses à tendance parano, ceux-ci soulèvent quelques questions qui dérangent. Comment un groupe de l’envergure d’Areva a-t-il pu laisser sa sécurité être violée? Quelle(s) information(s) les pirates pouvaient-ils chercher pour squatter le réseau du groupe nucléaire pendant deux ans?

Stuxnet le retour?

Sur reflets.info, le blogueur Bluetouff, très suivi dans les milieux numériques, écrit:

«Aucun doute, les pirates ont vraiment dû se goinfrer, et pire, peut-être sont-ils en mesure de reproduire une attaque comparable à celle de Stuxnet sur des infrastructures SCADA (interfaces permettant de piloter à distance des infrastructures sensibles comme les centrales) équipant les centrales nucléaires d’Areva.»

On le rappelle, Stuxnet, c’est ce formidable virus qui a paralysé le programme nucléaire iranien pendant deux ans. Apparu sur la Toile mondiale en 2010 sans que l’on en connaisse le but, il avait finalement été introduit dans une des centrales via clé USB et avait mis hors service les réacteurs nucléaires.

Alors serait-on dans le cas d’un complot visant le programme nucléaire français? Ce piratage de longue durée a-t-il été pensé pour recueillir les informations nécessaires à la création d’un virus tel que Stuxnet?

Du côté du service presse d’Areva, on n’aime pas beaucoup parler de technique, mais on sait dédramatiser.

«Areva a bien fait l’objet d’attaques informatiques, mais aucune information critique sensible ou confidentielle n’a pu être visée.»

Ce que dit une attachée de presse du groupe suffit-il à nous voir rassurés? Pas vraiment. La théorie du retour de Stuxnet a tout de même réussi à insuffler un peu de parano à l’histoire.

Eric Delbecque, chef du département de sécurité économique de l’INHESJ (institut de conseil auprès du Premier ministre), préfère, lui, relativiser la situation:

«Il ne faut pas tomber dans le catastrophisme, ces attaques sont devenues ordinaires, il y a eu le piratage de Sony, de Bercy, c’est malheureusement devenu banal. L’effet post 11-Septembre a donné l’illusion aux gens que l’ont pouvait créer sa propre bombe dans le secret. Mais une bombe n’est pas livrable en trois clics. Il faut penser aussi que des informations commerciales ont pu aussi intéresser les pirates.»

La théorie de l’espionnage industriel pour contrer celle d’un complot nucléaire. Une autre piste est lancée, Stuxnet mis sur la touche. Enfin pas pour tout le monde, Bluetouff, sans être formel, se veut plus prudent avec la thèse de l’espionnage industriel.

«Je ne saurais dire s’il s’agit d’un sabotage de la concurrence, mais cette thèse me paraît peu plausible. Un sabotage est un acte ponctuel. Pour moi, la durée de l’intrusion signifie plutôt qu’une personne ou plusieurs ont cherché à gagner des accès dans le SI d’Areva.»

Les méchants Chinois

Il est sûr que voir le système informatique de l’élite du nucléaire français visité aussi librement que le cabinet d’un ministre pendant les journées du patrimoine, ça fait mauvais genre. Surtout quand la visite s’éternise pendant deux ans.

Qui sont donc ces mystérieux squatteurs? Selon certaines sources, il s’agirait des méchants Chinois, adeptes reconnus du hacking. Une thèse à prendre avec des pincettes pour Nicolas Arpagian, directeur scientifique de l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice, qui souligne que les coupables ne se trouveraient peut-être pas dans l’Empire du Milieu.

«Sans savoir qui est à l’origine de cette cyberattaque, on peut se douter qu’il se trouve dans un Etat qui se trouve en concurrence avec Areva. Beaucoup de pays souhaitent bénéficier de l’antériorité d’Areva sur le nucléaire. Maintenant, les alliés de la France peuvent aussi s’avérer coupables car ils seront beaucoup moins facilement identifiables et détectables géographiquement que ceux qui viennent d’Iran ou de Chine par exemple.»

Y aurait-il un loup dans la bergerie d’Areva? Du côté d’Eric Filliol, spécialiste en virologie et sécurité informatique, on penche plus vers la théorie de «l’espionnage commercial» orchestré par des concurrents. Mais pour ce qui est de l’espion chinois, nombreux sont les professionnels de la sécurité à remettre en cause sa culpabilité. Eric Delbecque va même plus loin dans ce sens.

«Les sources “asiatiques”, pour moi, c’est une extrapolation. Vous savez bien que les serveurs marchent par système de rebond. On pense avoir affaire à un serveur basé en Chine, mais en réalité celui-ci nous renvoie ailleurs. Le petit espion chinois est un mythe à la mode.»

Dans cette affaire, les Asiatiques auraient donc bon dos. Leurs faits d’armes antérieurs en feraient même les coupables idéals. «On a bien sûr pris le prétexte de cas avérés, mais ce n’est pas aussi simple. Il suffit de prendre le contrôle d’un serveur chinois et on croira que c’est la Chine qui est derrière tout ça», observe Eric Filiol.

Si l’on ignore encore leur identité, on sait néanmoins que ces pirates ont fait preuve d’une importante organisation et d’une grande technicité. Il ne s’agirait pas d’un petit hacker à peine pubère, désireux de faire tomber la grande machine Areva, ni même d’une quelconque stratégie de sabotage pensée par l’ONG Greenpeace.

«Ici, il s’agit d’un véritable espionnage. N’oubliez pas que c’est l’agressé qui a parlé et non l’agresseur. Pour ces pirates informatiques, la discrétion prime. Avant, vous aviez les mouchards, maintenant, vous avez les cyberattaques.»

Ce piratage a de quoi faire frémir Areva. Il faut dire que rester deux ans dans le système informatique du fleuron du nucléaire français relève d’un grand professionnalisme et peut rendre l’entreprise un brin fébrile. Mais comment ces pirates ont pu jouer les intrus pendant si longtemps sans se faire détecter? Selon Nicolas Arpagian, «ces pirates sont particulièrement structurés pour être restés deux dans le système informatique d’Areva. Ils doivent se déplacer régulièrement en essayant de ne pas déranger l’infrastructure existante. Ils doivent se fondre à l’intérieur».

Stuxnet ou pas Stuxnet?

L’adresse et la précaution des pirates ne relanceraient-elles pas la théorie du complot nucléaire? Si l’on se souvient du cas Stuxnet, on ne peut pas vraiment dire que la discrétion avait été de mise. Le virus découvert par une agence de sécurité informatique biélorusse était apparu sur le réseau mondial des mois avant de frapper.

Pour Eric Filiol, le cas du piratage d’Areva ne ressemble en rien à l’affaire du «malware» qui a sévi en Iran.

«A ce jour, pour Areva, personne n’aurait dit qu’il s’agissait un code malveillant. On n’est pas dans le même cas. Il s’agirait d’une attaque véritablement ciblée, d’une collecte organisée mais pas systématique.»

Même son de cloche chez Nicolas Arpagian.

«Dans la situation d’Areva, on est dans un vol d’informations, pas dans une prise de contrôle. Stuxnet avait une mission précise: stopper les bobines et arrêter la production. C’est un cas de figure très différent.»

Reste que chez les professionnels de la sécurité comme chez Areva, qui a pourtant tout de suite réagi en contactant l’Anssi pour mesurer l’impact de l’attaque, on manque encore de recul pour définir les véritables motifs de ce hack. Aussi, comme l’explique le spécialiste de la cyberguerre Daniel Ventre, «rien ne s’oppose à ce qu’un nouveau Stuxnet, plus élaboré même, se reproduise dans les semaines/mois à venir. Stuxnet a marqué les esprits: il a démontré que des actions contre les systèmes SCADA, les processus industriels, sont possibles. Tous les secteurs industriels sont potentiellement des cibles de telles opérations. Il en est de plus sensible que d’autres, qui font (ou devraient faire) l’objet de programmes de sécurisation spécifiques».

Vigilance humaine vs progrès technologique

A un moindre niveau, et sans parler de virus, cette intrusion laisse en effet redouter le pire quant aux systèmes de sécurité informatiques de grands groupes internationaux. L’expert en sécurité Eric Filiol va même jusqu’à parler de «faiblesse de la victime».

«Ce qui est consternant, c’est qu’encore une fois, le mythe du super pirate n’a rien à voir avec cela, il s’agit plutôt d’une certaine incurie et de lacunes cruelles de sécurité.»

Selon des sources internes, l’origine de l’intrusion trouverait ses causes dans des mots de passe trop faibles qui auraient été cassés. La preuve que «même si le système informatique est sécurisé, il peut toujours y avoir une défaillance humaine», selon Nicolas Arpagian. Pour Eric Delbecque, «la formation est nécessaire. On doit comprendre certains gestes élémentaires de prudence. La principale réponse à donner est humaine, d’ordre organisationnelle, et pas technique. La technique n’est qu’une réponse provisoire. Elle progresse en permanence».

Une vigilance sérieuse couplée à une dose confortable de suspicion: le seul moyen encore pour l’être humain de ne pas se faire mettre à terre par la technique. On ne pourra plus reprocher aux geeks leur paranoïa.

Source: slate.fr

Vie les moutons enragés.fr


aie Le mouvement pacifique Occupy a une nouvelle fois été victime de violences policières perpétrées par la ville d’Oakland contre ses citoyens. Les images vidéos ci-dessous ne seront jamais diffusées sur les chaînes de télévision grand public en Europe et je pense que le bureau national de défense des droits de l’homme des Etats-Unis devrait interpeller son gouvernement afin de faire respecter les droits universels du peuple américain et faire condamner l’usage d’armes à feu sur une foule désarmée.
L’article 409 du Code Pénal de la Californie aurait autorisé la police d’Oakland à faire usage de leurs armes à feu (avec balles en caoutchouc…) et de grenades lacrymogènes dans le but de disperser une manifestation visuellement pacifique :

« Toute personne restant présente en lieu et place de toute émeute, déroute, ou de rassemblement illégal, après avoir été légalement mis en garde de se disperser, sauf les officiers publics et les personnes tentant de disperser celle-ci, est coupable d’un délit. »

Voici ma question : quelle est la définition juridique d’un « rassemblement illégal » ?….

Pour information, des balles en caoutchouc tirées avec des armes à feu peuvent blesser gravement et parfois tuer à courte portée. (à lire ici)

Article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme
« Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. »

Article 20 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme 
1. Toute personne a droit à la liberté de réunion et d’association pacifiques. 

Je vous laisse juger par vous-même les images prises ci-dessous :
Ci-dessous, l’usage abusif d’une grenade lacrymogène sur plusieurs personnes pacifiques venant en aide à un manifestant (ancien combattant de la guerre d’Irak, Scott Olsen) blessé à la tête à bout portant par la police. Notez au passage que la police ne bouge pas d’un poil pour secourir qui que ce soit (non-assistance à personne en danger) :
Au début de cette vidéo, nous entendons clairement le sifflement caractéristique des balles qui tracent au-dessus de nos oreilles (ayant fait l’armée, je n’ai aucun doute) ainsi que le claquement parfaitement reconnaissable de tirs par arme à feu…:
Et enfin, une vidéo qui va réveiller l’armée américaine pour défendre son propre peuple assiégé par sa propre police :
Source : gold-up
Via Wikistrike

Que l’ on aime ou pas, quand dieudonné  glisse une quenelle monumental sa fait toujours bien rire ^^

 


69630952.jpg

 

La glande pinéale

par Sergio Machado

Aussi petite qu’un pois, et de la forme d’une pomme de pin, d’où elle tire son nom, la glande pinéale est considérée comme étant un troisième oeil, pour avoir la même structure de base de nos organes visuels.

Jusqu’à il y a peu, on croyait qu’il s’agissait d’un organe atrophié, aux fonctions indéfinies, d’un oeil non développé. Mais cela a néanmoins éveillé l’intérêt des scientifiques qui ont mis en lumière des fonctions en relation avec la physique et les phénomènes paranormaux…

L’épiphyse neurale, ou glande pinéale, ou tout simplement pinéale, est une petite glande endocrine située à proximité du centre du cerveau. Nonobstant le fait que ses fonctions soient particulièrement discutées, il n’y a toutefois pas le moindre doute qu’elle joue un rôle important, tant au niveau de la régulation de ce que l’on appelle les cycles circadiens, que sont les cycles vitaux (principalement le sommeil), qu’au niveau du contrôle des activités sexuelles et de la reproduction.

Depuis René Descartes au XVIIe siècle, qui affirmait que l’âme humaine se situait en elle, la glande pinéale était considérée comme étant un organe possédant des fonctions transcendantales. Au-delà de Descartes, l’écrivain anglais écrivant sous le pseudonyme de Lobsang Rampa s’est dédié, parmi d’autres, à l’étude de cet organe.

Les défenseurs des capacités transcendantales de cet organe le considèrent comme étant une antenne. La glande pinéale porte, dans sa constitution, des cristaux d’apatite.

Selon une théorie, ces cristaux vibreraient en fonction des ondes électromagnétiques captées, ce qui expliquerait la régulation du cycle menstruel d’après les phases de la Lune, ou la capacité d’orientation des hirondelles au cours de leurs migrations (elles captent les champs électromagnétiques de la Terre). Chez l’être humain, elle serait capable d’interagir avec d’autres zones du cerveau comme, par exemple, le cortex cérébral qui serait capable de déchiffrer de telles informations. Une telle interaction serait moins développée chez les autres animaux. Cette théorie prétend expliquer les phénomènes paranormaux tels que la clairvoyance, la télépathie et la médiumnité.

Depuis Allan Kardec, au XIXe siècle, la doctrine spirite s’attache à s’expliquer à ce propos. Dans l’oeuvre spirite « missionnaires de la lumière » dictée par l’esprit André Luiz, au travers de la psychographie du médium Francisco Candido Xavier, l’épiphyse est décrite comme étant la glande de la vie spirituelle et mentale.

Pour la doctrine spirite, l’épiphyse est un organe de haute expression pour le corps éthéré. Elle préside aux phénomènes nerveux de l’émotivité, due à son ascendance sur tout le système endocrinien, et joue un rôle fondamental dans le domaine sexuel. Dans ce même ouvrage, André Luiz décrit aussi que l’épiphyse est liée à la pensée spirituelle au travers des principes électromagnétiques du champ vital, que la science formelle ne peut pas encore identifier, commandant les forces du subconscient sous la détermination directe de la volonté.

Selon la vision ancestrale des hindous, c’est le principal organe du corps, possédant deux chakras (centres d’énergie) responsables du développement extra physique, pour être des récepteurs et des transmetteurs de l’énergie vitale : le chakra du troisième oeil, au centre du front au-dessus de la hauteur des yeux, et le chakra coronaire, bien supérieur, lui aussi situé dans la tête.

Certains scientifiques ont constaté que, à l’image d’une antenne, la glande pinéale était capable de capter les radiations électromagnétiques de la Lune, les radiations électromagnétiques venues du soleil, et même d’éveiller la production de certaines substances neurotransmettrices, qui stimulent l’activité physique et mentale. C’est aussi la glande pinéale qui active la production des hormones sexuelles au début de la puberté, initiant ainsi le cycle de la reproduction humaine.

Et il y a encore d’autres fonctions particulièrement intrigantes en lien avec ce point situé près du centre du cerveau : la glande pinéale est capable de capter les champs électromagnétiques non seulement de cette dimension, dans laquelle nous vivons, qui est la troisième, mais aussi des autres dimensions de l’univers, permettant ainsi d’accéder aux champs spirituels et subtils.

D’après la théorie des supercordes, dans le cadre de la physique quantique, il existerait pas moins de 11 dimensions différentes dans l’univers, et une communication entre elles serait possible.

En d’autres termes, la glande pinéale serait capable de détecter les dimensions invisibles aux yeux ordinaires, et ce petit radar serait lié aux phénomènes tels que la clairvoyance (voyance d’événements non encore advenus), la télépathie (communication au moyen de la pensée) et la capacité d’entrer en contact avec d’autres dimensions (médiumnité).

Au Brésil, l’un des plus grands chercheurs de ce domaine est le neuropsychiatre Sergio Felipe de Oliveira, titulaire d’un magistère en sciences de la faculté de médecine de l’université de São Paulo, directeur de la clinique « pineal mind » de São Paulo. Il a également étudié la physique durant quatre ans à l’université de São Paulo, au sein de laquelle il a travaillé sur les théories des champs d’ADN et, compte tenu de sa formation en matière de génétique du coeur, il en a déduit que les gènes ne sauraient fonctionner sans qu’un esprit n’induise leur fonctionnement (embryogenèse).

La médiumnité étant une faculté de perception sensorielle, elle a besoin d’un organe qui capte et d’un autre qui interprète. L’hypothèse du Dr Sergio Felipe de Oliveira est que:

« la glande pinéale est un organe sensoriel de la médiumnité, semblable à un téléphone portable, qui capte les ondes du spectre électromagnétique, provenant de la dimension spirituelle, le lobe frontal procédant au jugement critique du message, avec l’aide des autres zones encéphaliques ».

Songer que ce serait notre cerveau qui produit la pensée, serait la même chose que croire que les acteurs vivent à l’intérieur de notre télévision. Aujourd’hui, le cerveau est comparé à un ordinateur. Le problème est qu’il n’existe aucun ordinateur qui produise son propre programme : le programme est produit par un autre être, le programmateur, qui installe le programme dans l’ordinateur. Aussi, la pensée, l’imagination, ne sauraient naître à l’intérieur du cerveau : cela ne peut venir que de l’extérieur et être installé dans le cerveau. C’est une question de logique formelle, de raisonnement informatique. John P. Rose, de l’université d’Oxford, affirme que l’être humain est un être biologique, psychologique et spirituel.

D’après le théorème de Gödel, un système ne peut pas être capable d’exprimer une conscience de lui-même, notre corps ne peut pas être auto-conscient, la conscience doit donc être extérieure à celui-ci. De par une impossibilité mathématique, notre corps ne peut pas produire sa propre conscience. Dès lors, la conscience doit provenir de l’extérieur.

Comme l’a dit Machado de Assis dans ses Oeuvres posthumes, « la pensée s’incline sur le trapèze du cerveau ». La pensée est installée dans le cerveau, et le cerveau est l’instrument de la personne, qu’est l’esprit.

Il existe aussi un concept erroné selon lequel la science serait matérialiste. Mais le matérialisme n’a pas de preuve scientifique. Aucun travail scientifique ne prouve que le matérialisme serait une réalité existentielle ! Aussi, lorsqu’un scientifique a une vision matérialiste, il s’agit là de son opinion personnelle, et non de l’opinion de la science. Lorsque l’on raisonne du point de vue de la physique elle-même, on ne peut pas affirmer que l’on soit en train de voir une table, par exemple. Ce que l’on voit, c’est la lumière qui se reflète sur la table. S’il n’y a pas de lumière, on ne peut pas voir la table : la matière est invisible !

Alors, de quoi est faite la matière ? D’atomes. Qu’est-ce qui existe à la superficie de l’atome ? Des électrons. Et que se passe-t-il lorsqu’un électron s’approche d’un autre ? Ils se repoussent parce qu’ils ont la même charge. Aussi, lorsque l’on touche la matière, l’impression tactile que l’on ressent n’est pas le toucher mais plutôt la force de répulsion électrostatique des électrons. S’il était possible de toucher la matière, il y aurait fusion atomique. Ainsi, la matière s’avère invisible et intangible. Le matérialiste croit en ce qu’il ne peut pas toucher et en ce qu’il ne peut pas voir. Pour que quelqu’un devienne matérialiste, il faut donc beaucoup de foi…

Les universités doivent enseigner et étudier toutes les formes de pensée, ce qui inclut toutes les cultures.

Le code international des maladies en est venu à reconnaître l’état de transe et la possession par un esprit comme pouvant faire l’objet d’un diagnostic médical, sous la réserve suivante : « l’état de transe hors du contrôle de la personne est une maladie mais, lorsque cet état de transe se produit dans le contexte religieux de la personne, ce n’est pas une maladie ».
Le Dr Sergio Felipe de Oliveira a disséqué divers cadavres et a pu vérifier qu’aucune glande pinéale n’est semblable à une autre. Il a coupé une glande pinéale au milieu, l’a soumis au microscope électronique et a pu vérifier qu’il y a diverses structures couvertes par des enveloppes formées de tissu conjonctif.

La glande pinéale est plongée dans le troisième ventricule du liquide céphalo-rachidien et, sous la pression des vases communicants, ces structures souffrent d’une pression semblable à celle que le cerveau éprouve, ces structures ayant un format semblable à celui du cerveau.

Ces structures sont des capsules, en cristaux d’apatite.

Mais pourquoi y’a-t-il des cristaux dans la tête ?

Auparavant, on pensait que la glande pinéale dégénérait avec l’âge et qu’elle n’avait pas la moindre fonction, mis à part faire émerger la sexualité jusqu’à l’âge de 13/14 ans, pour ensuite perdre toute fonction et se calcifier. De fait, un processus bio-minéral affecte la glande, la faisant se calcifier. Pour sa thèse de doctorat de l’université de São Paulo, le Dr Sergio Felipe de Oliveira a fait des recherches sur les cristaux de la glande pinéale au moyen de la diffraction des rayons X. Ce travail lui a permis de vérifier qu’elle ne se calcifiait pas mais, donnait lieu à la formation de structures organisées. Mais alors, quelle serait donc la fonction de ces structures à l’intérieur de l’organisme ?
L’étude par la diffraction des rayons X et par l’emploi d’autres techniques, lui a permis de découvrir l’existence des cristaux d’apatite. La tomographie par ordinateur et la résonance magnétique furent également utilisées. Il a ainsi pu observer qu’une microcirculation sanguine maintenait métaboliquement les cristaux actifs et vivants.

Ces cristaux donnent à la glande une structure semblable à celle d’une caisse de résonance : l’apatite comporte de nombreux électrons à sa superficie, et repousse le champ magnétique. Lorsqu’un champ magnétique s’approche de la glande, il touche l’un des cristaux qui ricoche sur un autre, et ainsi de suite, jusqu’à ce que le champ soit fait prisonnier. Plus une personne dispose de cristaux, plus elle aura de possibilités de capter les ondes électromagnétiques. Les médiums ostensifs ont beaucoup de cristaux.

L’apatite est un minéral que l’on trouve aussi dans la nature sous la forme de pierres taillées. Les recherches montrent que ce cristal capte les champs électromagnétiques. Et le plan spirituel agit au moyen de ces champs. L’intervention divine s’effectue toujours en obéissant aux lois de la nature.

Les médiums, qui sont des personnes capables d’entrer en contact avec d’autres dimensions spirituelles, ont une plus grande quantité de cristaux d’apatite dans leur glande pinéale. Or, personne ne peut augmenter ou diminuer cette concentration de cristaux, c’est là une caractéristique biologique, au même titre que la couleur des yeux ou des cheveux.
La glande pinéale est un puissant récepteur, mais ce sont d’autres zones du cerveau qui décodent les informations reçues, telles que le cortex frontal cérébral. Sans cette interaction, les informations reçues ne pourraient pas être comprises. C’est pourquoi les animaux ne peuvent pas les décoder : les autres parties de leur cerveau n’ont pas cette attribution.

La glande pinéale capte ainsi des vibrations du spectre électromagnétique traduisant nos émotions, nos pensées ou celles des esprits, voire celles d’autres personnes au moyen de la télépathie. Elles sont archivées et elles réagissent au sein du cerveau de diverses manières. C’est sans doute pour cette raison que les hindous considèrent que la glande pinéale est la glande de la vie mentale, et du contact avec l’au-delà…

Les poissons aussi ont une glande pinéale. Alors que les animaux ont une tête translucide, leur glande pinéale est faite de cellules de rétine dans la mesure où, la glande pinéale et les yeux ont la même origine.
Notre tête est imperméable à la lumière, alors que la glande pinéale est atteinte par la lumière au travers de la rétine des yeux. Une partie de la lumière captée par les yeux forme une image en arrivant au lobe occipital où l’image est formée. Quant à l’autre partie de la lumière, elle régulera les rythmes de notre organisme (ce sont les effets non visuels de la lumière), par exemple les heures auxquelles les hormones de croissance doivent être produites. Tout le rythme est coordonné par la glande pinéale.

Il y a aussi des hormones qui sont sagement régies par la Lune : toute grossesse saine dure neuf mois, ce qui est exactement la durée de l’année lunaire. Mais comment l’organisme accompagne-t-il cela ainsi ? C’est parce que la glande pinéale capte les émissions de la Lune et cela se répercute dans toute l’hormonologie régie par la Lune, qui régule les hormones sexuelles reproductrices.
Au cours des cycles de veille et de sommeil, c’est l’oeil qui capte la lumière et qui informe l’organisme de ce qu’il fait jour ou nuit. La nuit, la production d’hormones augmente sous l’effet de la glande pinéale et induit l’état de transe par dédoublement car, si nous allons dormir, il y aura dédoublement et sortie du corps.

La glande pinéale régule ainsi ce rythme en accord avec les commandes, que l’on appelle zeitbergers.

En 1988, Vaul Heart, un chercheur accompagné de collaborateurs, a découvert que la glande pinéale était un élément sensoriel qui convertissait l’onde magnétique en neurochimie. Il y a divers facteurs à prendre en compte :

– 1) si la glande pinéale coordonne le rythme, alors elle est confrontée au temps. C’est l’unique organe du corps qui est confronté à la quatrième dimension (l’espace temps). C’est donc l’organe qui est confronté à une autre dimension ;

– 2) la glande pinéale est un élément sensoriel magnétique du fait des cristaux qui sont diamagnétiques, d’où la possibilité d’un lien par contact magnétique lors de la transe médiumnique.

Lorsque quelqu’un dit qu’il a reçu un esprit, cela ne signifie pas que l’esprit soit venu à l’intérieur de lui-même (tout comme le locuteur ne se trouve pas l’intérieur de la radio).
Le Dr Sergio Felipe de Oliveira a fracturé un cristal et s’est aperçu qu’il présentait des lamelles concentriques, à l’image d’un oignon, avec un modèle ressemblant à celui d’un tronc d’arbre. Plus on est âgé, plus on a de fines lamelles… Ce n’est donc pas la quantité de cristaux d’apatite qui indique l’âge mais le nombre de lamelles qu’un cristal a.

Il y a des personnes dont les cristaux ne sont pas visibles à la tomographie (ce sont des personnes qui entrent facilement en transe de dédoublement [sortie hors du corps]) mais qui captent bien la psychosphère, elles sentent alors ce que les autres personnes sentent, et sont affectées lorsqu’il y a beaucoup de gens : elles captent un grand nombre d’informations. Ces informations sont enregistrés par le thalamus (zone du cerveau qui enregistre les activités sensorielles). La personne ne comprend pas beaucoup les choses qu’elle capte mais, son corps y réagit.

Lors de ses états de dédoublement, la personne développe une plus grande activité : si elle capte ce qu’autrui sent alors, elle aura du mal à distinguer ce qui est son sentiment du sentiment qu’elle a pu capter. Des personnes peuvent alors être confuses quant à leur propre identité. Ce sont des personnes très autocritiques, anxieuses, dépressives.

En état de dédoublement, une personne exhale une énergie appelée ectoplasme. L’exhalation de cette énergie rend la personne particulièrement interactive dans la mesure où, l’ectoplasme est une énergie qui sert à la pensée de la même façon que l’air sert au son. L’air transporte le son, et l’ectoplasme transporte la pensée. Lorsqu’une personne produit beaucoup d’ectoplasme, elle réagit beaucoup à la pensée, elle est très sensible, et use cette énergie ectoplasmique.

Bien souvent, l’organisme réagit à cet excès d’ectoplasmie, en commençant alors à former des structures ectopiques (des kystes, par exemple, peuvent se former chez des personnes ayant beaucoup d’ectoplasme), où l’énergie ectoplasmique de l’organisme est dirigée (par exemple, une personne peut grossir sans en connaître la raison).

Dans ce cas, les ondes magnétiques influeront directement sur les zones de l’hypothalamus et des structures alentour, sans passer par le jugement critique du lobe frontal et en recevoir ses ordres. En conséquence, la personne perd le contrôle du comportement psychobiologique et organique. C’est ce qui se produit pour de nombreux cas d’obésité, lorsqu’une personne mange sans faim, ou des cas de difficultés lors des rapports sexuels.

Si l’effet se produit dans le domaine de l’agressivité, il y aura peut-être une augmentation de l’auto-agressivité (entraînant dépression et phobie) ou de l’hétéro-agressivité (impliquant une violence à l’égard d’autres personnes). Si le système réticulaire ascendant est activé (ce système est responsable des états de sommeil et de veille), cela pourra occasionner des troubles en ce domaine. Dans les cas précités, ces symptômes surviennent sans développement de la médiumnité, mais avec des désordres hormonaux, psychiatriques ou organiques. S’il n’y a pas de contrôle du lobe frontal, les zones les plus primitives prédominent. La personne n’a pas la capacité de se transcender. Ce sont là les hypothèses que le Dr Sergio Felipe de Oliveira a émise face aux cas cliniques, et au cours de ses investigations.

La médiumnité est notre contact avec l’au-delà : nous naissons avec ce don. Même Saint-Augustin, qui convoitait le bonheur, affirmait : « le bonheur advient lorsque quelqu’un accomplit les béatitudes du Seigneur sur la montagne ». Mais cela n’est pas possible sans le don spirituel, c’est-à-dire la médiumnité.

Chacun dispose d’une porte d’entrée vers le monde spirituel au travers de l’hypothalamus, des hormones et des enzymes qui nous lient ici, et d’une porte de sortie qu’est le cône qui va de la glande pinéale au lobe frontal.

Nos cellules comportent des mitochondries à destination desquelles se rend l’oxygène que l’on respire. Cet oxygène sert à produire de l’énergie au contact du métabolisme. Une partie de cette énergie s’ajoute à l’énergie vitale qui vient de l’oxygène (lorsque la plante capte l’oxygène pour la photosynthèse, elle capte aussi la lumière du soleil, et la lumière du soleil apporte le prana, l’énergie vitale. La plante accouple l’oxygène au prana). Lorsque l’on respire de l’oxygène, on inspire déjà le prana, le prana pénétrant à l’intérieur de la mitochondrie pour se joindre à la production calorique et à la formation de l’ectoplasme. L’ectoplasme est donc le produit du prana, et est une énergie spirituelle et métabolique (biologique). C’est pourquoi l’ectoplasme est une énergie qui permet la communication entre le monde spirituel et le monde corporel, du fait de ses deux sources.

Les cristaux de la glande pinéale sont formés à partir de la mitochondrie.

Lors des phénomènes d’incorporation, la personne voit son flux sanguin augmenter dans la tête, et peut avoir des maux de tête. Jung, le psychiatre suisse, affirmait que : « la médium entrait en transe et sentait de forts maux de têtes », pour ensuite prendre son pouls et examiner son cœur afin de tenter de comprendre ce qui se produisait…
Aussi, il nous faut considérer que notre anatomie corporelle va au-delà de ce que nos yeux peuvent voir.
Et la médecine lève le voile sur tout ce jeu d’énergie qui nous connecte à l’au-delà.

Sergio Machado

Source : Jornal Espirita, octobre 2010 – Traduction : Jean Emmanuel NUNES

Bibliographie : wikipedia, vidaperpetua.com.br, pistasdocaminho.blogspot.com

Posté par Rusty James

 

source : Rusty James news

Via Wikistrike


Cette enquête est réalisée par des journalistes allemands depuis la France au sujet d’un réseau pédophile de dimension internationale. Enlèvements, séquestrations, maltraitance, abus sexuels, mutilations, sacrifices d’enfants…

Des centaines d’enfants disparaissent chaque année en Europe et font l’objet de tels rituels en toute impunité. Mutisme total à ce sujet côté français, ne soyez donc pas surpris que l’audio français de cette vidéo soit doublé en allemand, puis sous-titré en français pas des amateurs.

Attention, certaines images et témoignages sont particulièrement choquants, mais surtout ne pas s’abstenir de regarder cette réalité que les médias se gardent bien de divulguer.

Faites tourner.

source : Rusty James news


Chers amis,

Une fois de plus, l’Injustice française a frappé ! Et ce qui suit est absolument répugnant et révoltant.

Incapable, incompétente et REFUSANT de juger les hommes politiques reconnus comme des criminels notoires (cf. Dominique Strauss-Kahn contre Tristane Banon), incapable et REFUSANT de prendre au sérieux les dires des petites victimes de pédophiles (cf. http://www.wikistrike.com/article-castres-comment-la-justice-a-nie-la-parole-des-enfants-pendant-10-ans-87235756.html ), CETTE « JUSTICE » DE PLEUTRES ET DE CORROMPUS S’EN PREND DÉSORMAIS… AUX VICTIMES !

L’ARTICLE CI-DESSOUS CONCERNE LES VICTIMES DE L’AMIANTE (une substance cancérigène qui a continué d’être utilisée trop longtemps dans la construction, et pour laquelle les indécrottables criminels de l’industrie et du gouvernement n’ont pas pris les mesures qui s’imposaient afin de protéger la santé des gens du peuple)…

LES PERSONNES QUI SONT VICTIMES DE L’AMIANTE EN FRANCE VONT, SUITE À UNE DÉCISION INIQUE DE LA MALFAISANTE COUR D’APPEL DE DOUAI, DEVOIR REMBOURSER UNE BONNE PARTIE DE LEUR INDEMNISATION, PARCE QUE, SOI-DISANT, « ON LES INDEMNISAIT TROP » !

DONC, EN PLUS D’AVOIR LE CANCER OU DES PROBLÈMES DE SANTÉ LIÉS AUX DÉGÂTS PROVOQUÉS PAR LES MICROFIBRES D’AMIANTE ET QUI NECESSITENT DES SOINS COÛTEUX, CES PERSONNES – QUI RECEVAIENT UNE INDEMNISATION SUITE À LEUR MALADIE – VONT DEVOIR REMBOURSER, PER CAPITA, UNE SOMME ALLANT DE 5000 À 15000 EUROS !

CETTE DÉCISION INJUSTE ET ABJECTE CONCERNE À PEU PRÈS 300 PERSONNES ET FAMILLES. ELLE VA CERTAINEMENT FAIRE JURISPRUDENCE EN FRANCE, ET ÊTRE APPLIQUÉE À L’ENSEMBLE DES VICTIMES DE L’AMIANTE.

Comme il est « étrange » de constater que ce genre de mesure, qui fera économiser de l’argent à l’Etat, SURGIT JUSTE AU MOMENT OÙ DES MESURES D’AUSTÉRITÉ ÉCONOMIQUES SONT SUR LA TABLE… mesures d’austérité qui, comble des combles, servent à entasser les populations et à recapitaliser les banques criminelles qui sont à l’origine de cette crise économique qui dure depuis 2008 (USA et subprimes) !

Je prédis aussi que la mauvaise foi et que l’injustice que nous avons pu observer dans le dossier de l’amiante, seront sans doute également appliquées pour le problème des nanoparticules, qui elles aussi, malgré leur taille infime, peuvent être extrêmement toxiques pour la santé. MALGRÉ le fait que l’on CONNAISSE déjà leurs effets toxiques, ces nanoparticules CONTINUENT d’être développées et produites, non seulement dans des buts financiers, mais aussi à des fins de DÉPOPULATION CRIMINELLE !

Avec un gouvernement de dictateurs et une « justice » si corrompue, les malheureux Français sont encore loin s’être sortis d’affaire…

A QUAND UNE RÉVOLUTION EN BONNE ET DUE FORME CONTRE CE SYSTÈME PUTRIDE QUI PRIVILÉGIE LES VOLEURS, L’ÉLITE ET LES RICHES, ET CONDAMNE LES INNOCENTS ET LES VICTIMES ?

Car c’est l’ENTIÈRETÉ du système qu’il faut désormais remplacer !

L’article choquant, ci-dessous…

BONNE RÉVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE ET BONNE MORT ! Vic.

P.S. : on ne peut pourtant pas dire que les citoyens français n’ont pas tout fait afin d’attirer l’attention sur le problème de l’amiante, tant au niveau français qu’au niveau européen ! J’en veux pour preuve ce courrier d’un Français combattant en faveur des victimes de l’amiante et dénonçant l’immobilisme des autorités françaises, ainsi que les multiples incohérences et décisions ahurissantes prises au niveau du dossier sur l’amiante, en France. Ce courrier fut envoyé à l’odieuse commissaire européenne à la « Justice », Viviane Reding : http://www.medias-france-libre.fr/index.php/chroniques/8-infomations-diverses/715-amiante-michel-langinieux-a-mme-redingue-crime-societal-en-france.html .

P.P.S. : vous remarquerez aussi comment les putes de la presse dénigrent déjà les actions de protestation (manifestations) qui seront mises en oeuvre par les victimes de l’amiante suite à cette décision abominable… La peste soit de ces « presstitués » au service du pouvoir !

Source : http://www.francesoir.fr/actualite/societe/amiante-dans-nord-une-double-peine-pour-victimes-151584.html

Publié le 28 octobre 2011 à 13h50

AMIANTE DANS LE NORD : UNE DOUBLE PEINE POUR LES VICTIMES

La cour d’appel de Douai a décidé jeudi de revoir à la baisse l’indemnisation des victimes de l’amiante. En conséquence, 300 PERSONNES DU NORD-PAS-DE-CALAIS DEVRONT, TRÈS PROBABLEMENT, REMBOURSER DES SOMMES ALLANT DE 5.000 À 15.000 EUROS.


La cour d’appel de Douai a décidé jeudi que les victimes de l’amiante devraient rembourser une partie de leurs indemnisations MaxPPP/Sami Belloumi

Un long parcours judiciaire vient de s’achever. Et LA SENTENCE EST DOULOUREUSE POUR LES VICTIMES. BRUTALE MÊME. LA COUR D’APPEL DE DOUAI (NORD-PAS-DE-CALAIS) A DÉCIDÉ, JEUDI, DE REVOIR À LA BAISSE L’INDEMNISATION DES PERSONNES EXPOSÉES À L’AMIANTE.

APRÈS DE NOMBREUX REBONDISSEMENTS JUDICIAIRES, IL APPARAÎT QUE 300 PERSONNES DE LA RÉGION VONT CERTAINEMENT DEVOIR REMBOURSER DES SOMMES ALLANT DE 5 000 À 15 000 EUROS. Une décision choc relayée par le quotidien La Voix du Nord (cf. http://www.lavoixdunord.fr/Region/actualite/Secteur_Region/2011/10/28/article_environ-trois-cents-victimes-de-l-amiant.shtml ).

« On a perdu. C’est un arrêt très décevant. POUR L’INSTANT, IL CONCERNE 17 VICTIMES DE L’AMIANTE MAIS ÇA VA FAIRE JURISPRUDENCE. AU TOTAL, ENVIRON 300 PERSONNES VONT DEVOIR RENDRE ENTRE 5 000 ET 15 000 EUROS » s’inquiète Me Jean-Louis Macouillard, avocat des associations de famille des victimes.

Et pour rendre sa décision, la cour d’appel s’est appuyée sur un arrêt de la Cour de cassation, daté d’automne 2009. SAISIE PAR LE FONDS D’INDEMNISATION DES VICTIMES DE L’AMIANTE (FIVA), LA JURIDICTION AVAIT DÉCIDÉ DE DIMINUER DE MOITIÉ LE BARÈME DES INDEMNISATIONS. UN JUGEMENT QUI OBLIGE DONC LES PERSONNES EXPOSÉES À L’AMIANTE ET COMPENSÉES AVANT CETTE DATE À REMBOURSER UNE PARTIE DE L’ARGENT QU’ILS ONT REÇU.

Décision définitive

DEPUIS CETTE DÉCISION LES DIVERSES ASSOCIATIONS DE VICTIMES S’INSURGEAIENT. ILS AVAIENT DONC FAIT APPEL DE CET ARRÊTÉ. UN APPEL QU’ILS ESPÉRAIENT GAGNANT. SAUF QUE LA COUR EN A DÉCIDÉ AUTREMENT, CE JEUDI. ET L’ORDONNANCE EST IRRÉVOCABLE CETTE FOIS.

Verdict : il va falloir rembourser. Difficile à digérer. Notamment pour Pierre Pluta, président de l’Association régionale de défense des victimes de l’amiante. « C’EST DRAMATIQUE POUR DE NOMBREUSES VICTIMES QUI ONT ATTENDU DES ANNÉES POUR UNE INDEMNISATION JUSTE. ELLES VONT SE RETROUVER DEVANT DE GRANDES DIFFICULTÉS FINANCIÈRES EN PLUS DE LEURS PROBLÈMES DE SANTÉ » affirme-t-il, sous la colère.

Pour Martine Lecerf, du Comité amiante prévenir et réparer, la déception est immense. « C’EST AHURISSANT ! COMMENT FAIT-ON POUR ANNONCER CELA AUX VICTIMES ? ON NE SAIT PAS ENCORE DANS COMBIEN DE TEMPS LE FIVA VA LEUR DEMANDER DE REMBOURSER. TOUT CE QUE L’ON SAIT C’EST QU’ON DIVISE LEURS INDEMNISATIONS PAR DEUX, JE BOUS DE COLÈRE ET DE HAINE » DÉCLARE-T-ELLE AUX BORDS DES LARMES.

Pour faire part de leur incompréhension et exprimer leur mécontentement, les victimes devraient prochainement organiser diverses MANIFESTATIONS. Pas sûr que cela ne change grand chose pour autant.

Par Maxime Ricard

Source L’ écho des montagnes


Alors qu’une plainte a été déposée concernant la livraison de logiciels espions par la société française Amesys à Kadhafi, le Parlement européen a décidé fin septembre de règles plus strictes pour l’export de systèmes de surveillance du Web et des communications. Il était temps. Les entreprises allemandes – dont Siemens – exportent un peu partout leurs technologies, dans une absence totale de transparence, alors que les scandales de surveillance abusive se multiplient également dans le pays.

  • Deux associations de défense des droits de l’homme (FIDH et LDH) ont déposé le 19 octobre à Paris une plainte contre X. Elle vise la société d’ingénierie informatique Amesys, qui a fourni à Kadhafi, à partir de 2007, un système de surveillance des communications destiné à surveiller la population libyenne. En Allemagne aussi, les scandales de surveillance abusive se succèdent. En février dernier, la police du Land de Saxe a espionné et mémorisé les données des téléphones mobiles de milliers de manifestants antinazis à Dresde.

Début octobre, le groupe de hackers du Chaos Computer Club a révélé les abus d’un cheval de Troie informatique utilisé par la police allemande dans plusieurs régions : le logiciel peut aller bien plus loin que ce que permet la Cour constitutionnelle : non seulement écouter les conversations sur Skype, lire les mails envoyés, mais aussi enregistrer des milliers de capture d’écran et pénétrer dans les données du PC, voire les modifier. Déjà mal contrôlées sur le territoire du pays, les utilisations des technologies allemandes de surveillance digitale sont d’autant moins contrôlables à l’étranger. Pourtant, le champion de l’exportation en vend beaucoup, sans grande considération de la situation des droits de l’homme dans les pays acheteurs.

Siemens et Nokia fournissent l’Iran et la Chine

Début octobre, Moez Chakchouk, le nouveau président de l’Agence tunisienne de l’Internet (ATI), a révélé au « forum des blogueurs arabes » de Tunis les pratiques des firmes occidentales dans la Tunisie de Ben Ali. Le pays jouait un rôle de cobaye : les entreprises ont offert au régime des prix réduits en échange de tests pour des outils de surveillance des communications. Le président de l’ATI s’est toutefois refusé à donner des noms.

Parmi les programmes d’interception légale des communications (Lawful interception) exportés par l’Allemagne : le « Monitoring Center », un centre équipé de toute une série d’outils de surveillance. Le groupe allemand Siemens, associé au finlandais Nokia, en a livré un à l’Iran en 2008, utilisé l’année suivante pour espionner des opposants. Un porte-parole du groupe l’a confirmé au Wall Street Journal en 2009. Selon l’entreprise, Nokia Siemens Networks (NSN) n’a pas vendu une technologie de surveillance de la population, mais un contrat global de réseaux de téléphonie mobile, qui comprend aussi la capacité de les contrôler.

La plainte d’un journaliste iranien, Issa Saharchis, contre Nokia Siemens Networks devant un tribunal des États-Unis, pour la vente d’un système de surveillance, pourrait permettre d’en éclairer les détails. C’est cet outil qui a permis son emprisonnement. Jusqu’en 2008, selon NSN, ses technologies de surveillance ont été vendues à 60 pays. Parmi eux, le Bahreïn, où les technologies devaient servir à réprimer les opposants, et la Chine.

Les députés européens renforcent les normes

Le Parlement européen a décidé fin septembre de soumettre l’export des technologies de surveillance à des critères plus stricts. Leur résolution vise les exportations de technologies de télécommunication vers certains pays – Chine, Inde, Russie, Turquie… – « pour une utilisation impliquant une violation des droits de l’homme, des principes démocratiques ou de la liberté d’expression ». Et cela au moyen de « technologies d’interception et de dispositifs de transfert de données numériques » permettant le contrôle de téléphones portables et de messages textuels ainsi que « la surveillance ciblée de l’utilisation d’Internet ». Le Parlement a également interdit les exportations vers les pays soumis à un embargo sur les armes par le Conseil de l’Union européenne ou les Nations unies.

Autre problème, selon les élus européens : la politique commerciale des petites et moyennes entreprises est encore moins transparente que celle des grands groupes. Et elles sont nombreuses dans ce secteur d’activité. En Allemagne, les PME de la surveillance digitale vendent leurs applications, entre autres, au salon ISS World [1] de Dubaï, le plus grand rendez-vous mondial de la branche. Les exposants allemands y sont toujours présents.

Les PME de la surveillance digitale

Parmi eux, les firmes munichoises Trovicor et Elaman, TIS Uher, de la ville de Bad Homburg, Utimaco, d’Aix-la-Chapelle, ou Ipoque, de Leipzig. Toutes distribuent des programmes de surveillance du trafic Internet ou d’autres réseaux de communication, comme les SMS, le Wifi ou le téléphone satellite. L’entreprise Digitask – qui a récemment fait la une des journaux allemands pour avoir fourni des mouchards informatiques à la police – a aussi proposé son logiciel espion sur les stands de l’ISS.

En Allemagne, c’est au Congrès européen de police, qui a lieu chaque année à Berlin, que ces outils sont négociés. La manifestation est présentée comme « la plus grande conférence internationale d’Europe sur la sécurité intérieure ». Les producteurs de mouchards informatiques, de programmes d’espionnage et de centres de monitoring s’y achètent des temps de parole pendant lesquels ils vantent leur produits, avant d’en faire la démonstration sur leur stand. Mais l’indignation qui a suivi, en Allemagne, les révélations sur le cheval de Troie utilisé par la police pourrait bien aider à lutter aussi contre les autres formes de surveillance digitale : conservation préventive des données, espionnage des téléphones mobiles, drones policiers, ou reconnaissance satellitaire pendant les grandes manifestations.

Matthias Monroy

Article paru (en allemand) dans Jungle World le 20 octobre. Traduction et adaptation : Rachel Knaebel.

Photo : SFBrit [CC-BY-ND].

Source: Bastamag.net

Via Les moutonsenragés.Fr


 

 

Source L’ eveil 2011