Le mouvement « Occupy Wall Street » est, on peut le dire maintenant, le début du soulèvement des américains face aux banksters et à leur gouvernement corrompu. La clique des corrompus tenterait toutefois de récupérer les actions de ce mouvement vers la réalisation de leurs objectifs, selon Alex Jones. L’élite publicise que ce mouvement du peuple signifie que le présent marasme est la faute du capitalisme et qu’il faut augmenter les impôts pour socialiser le pays. Il n’y a rien de mal avec le socialisme ou le capitalisme. Ce qui est déviant, c’est un capitalisme dirigé par des monopoles corporatifs qui tentent d’asservir la population dans un socialisme entièrement régularisé et contrôlé par cet élite assoiffée de pouvoir. Ainsi, l’élite étatsunienne propose d’introduire une rente gouvernementale aux personnes sans revenu. Ceci est le premier pas pour transformer une société libre en société sous contrôle policier. Après l’introduction de la rente, l’élite montera ces pauvres contre ceux qui travaillent et provoquera l’écroulement du pays. Le peuple, sans défense, sera entre les mains de l’élite dans un état policier qui a tous les aspects d’une prison.

Pour contrer cette lancée de l’élite, Alex Jones a lancé la campagne « Occupy the FED ». Jones lance l’appel à son émission de radio et se rend à chaque succursale de la FED aux USA. Il a commencé par celle de Dallas, puis Houston. Leur slogan préféré est « END THE FED » (« ABOLIR LA FED »). Jones pense qu’il est préférable d’attaquer directement la FED qui est celle qui tire les ficelles du monde bancaire aux USA. En montrant clairement un coupable, c’est plus difficile à récupérer en discours socialistes. Le message est clair et attire l’attention de la population qui est de plus en plus informée. La guerre de l’info est gagnée. La masse critique est atteinte. Le message est train de faire boule de neige au sein de la population. Il s’agit de maintenir la pression. C’est ce que Jones fait. Le réseau d’information alternatif n’est plus alternatif, il est devenu un joueur important dans la sphère médiatique. L’émission de Georges Noory, Coast to Coast AM, attire 60% de tous les auditeurs du pays, à chaque soir. C’est un joueur majeur. L’émission d’Alex Jones est diffusée nationalement dans plus en plus de radio dans le pays, et surtout, il est écouté sur le web par le monde entier car il rend disponible gratuitement l’information qu’il diffuse.

Lors du passage d’Alex Jones à la FED de Dallas, des policiers ont demandé aux manifestants de quitter la propriété de la FED car c’est une propriété privée. Alex Jones a demandé aux policiers de répéter cela à la caméra, ce qu’ils firent en souriant. Le policier a bien pris le temps de dire que ce n’est pas une propriété fédérale comme leur nom tente de l’indiquer (Federal Reserve), mais bien une propriété privée. Alex Jones et les policier se quittent en se serrant la main avec des regards complices. La Federal Reserve n’appartient pas aux États-Unis, c’est une banque privée. Voyez la vidéo:
Publicités