Le 15 octobre, Occupons Montréal, Occupy Wall Street, Occupons toutes les capitales du monde! 
En soutien aux marées humaines qui ont envahient les rues des grandes villes des États-Unis pour réclamer une prise en charge citoyenne de la finance mondiale, le mouvements Occupons Montréal (Occupy Montreal) est né, inspiré du fameux Occupy Wall Street, popularisé de par le monde depuis les derniers jours.
Voici l’appel qui est lancé par Occupons Montréal par FaceBook :
Le 15 octobre des gens du monde entier descendront dans les rues et sur les places. De l’Amérique à l’Asie, de l’Afrique à l’Europe, ces personnes se mobilisent pour réclamer leurs droits et exiger une vraie démocratie. Maintenant il est temps de nous réunir dans une protestation mondiale non-violente.

Le pouvoir en place travaille au prof it de quelques-uns en ignorant aussi bien la volonté de la majorité que le prix humain et environnemental que nous payons. Cette situation intolérable doit cesser.

Unis d’une seule voix, nous allons faire savoir aux politiciens, et aux élites financières qu’ils servent, que c’est à nous, le peuple, de décider de notre avenir.

Nous ne sommes pas des marchandises entre leurs mains, ni entre celles des banquiers, qui ne nous représentent pas.

Le 15 octobre nous nous rencontrerons dans les rues afin d’initier le changement mondial que nous voulons. Nous allons manifester pacifiquement, débattre et nous organiser jusqu’à l’obtenir.

Il est temps de nous unir. Il est temps pour eux de nous écouter.
Peuples du monde, mobilisez-vous le 15 Octobre!
Sur le blog d’OccuponsMontréal, je publiais un appel pour que cet événement ne se résume pas à une simple manifestation, mais le début d’un profond débat social et d’un processus de réforme de la société québécois, de concert avec nos frères du monde entier :

Nous savons tous qu’un message unanime et cohérent a bien plus d’impact et est donc préférable. Mais qui décidera des revendications émises, qui s’occupera de les partager avec cohérence? Je penses qu’il est important ici de créer une nouvelle structure de gouvernance citoyenne, formé par le peuple lui-même. Une sorte de délégation citoyenne révocable, où tous les délégués de cette organisation politique seront à tout moment révocables par ceux qui les ont élus. Cette structure de délégation révocable, inspirée des soulèvements passés (commune de paris de 1871, révolutions russes, etc.) permettra de centraliser, ou plutôt d’organiser et de diffuser le débat social, tout en donnant la force d’impact et d’action que les citoyens modernes ont besoins. Ultimement, cette structure citoyenne pourra remplacer l’actuel structure étatique corrompu que nous subissons au quotidien.

Il ne faut pas commettre les mêmes erreurs que par le passé; les événements des années 60-70 devraient nous servir de leçon : une organisation citoyenne SOLIDE est indispensable!
Comment renverser le pouvoir des corporations, des multinationales et des gouvernements corrompus?
http://unionrevolte.blogspot.com/2011/01/comment-renverser-le-pouvoir-des.html

Publicités