L’Hydromel, la boisson des dieux

L’hydromel appelé chouchen en breton, est du vin de miel. C’était très certainement la première boisson alcoolisée bues par nos ancètres.

hydromel.jpg
Ingrédients :
100 grammes de miel par litre d’eau.
Désinfectez le matériel avant toute chose.
Il y a de nombreuses techniques, méthodes et variantes, toutefois ce qui suit est une base.
Mélangez le miel et l’eau et faites fermenter le tout en ajoutant le jus d’un ou deux citrons (l’acidité permet aux bactéries de mieux se développer).
Suivant les goûts et les disponibilités ajoutez quelques pommes écrasées, du gingembre, des clous de giroffles, du thé, de l’essence de vanelle, des framboises,etc…

Faites chauffer le mélange à feu doux, jusqu’à ce qu’il ait pris une bonne consistance.
Laisser bouillir jusqu’à ce que le mélange soit réduit d’un quart
environ. On appelle cela le moût.
Prenez soin de bien écumer le liquide durant l’ébullition.
Puis passez-le au tamis.
Lorsque le mélange est devenu tiède, ajoutez éventuellement un peu de levure à pain pour accélérer le processus et laissez fermenter au moins une journée. La fermentation est produite par des levures endogènes présentes dans le miel. On peut considérer que le processus est terminé quand la mousse blanche commence à retomber.
Verser le résultat dans un tonneau de bois après une nouvelle filtration.
Si vous n’avez pas de tonneau, pour reproduire ses effets ajoutez des petits morceaux de chêne dans la bouteille. Bouchez l’orifice avec une gaze stérile ou un simple linge pour laisser respirer le dégagement de gaz carbonique sinon gare à l’explosion de vos bouteilles !

Au bout de 2-3 mois(quand le mélange a totalement finit de pétiller), filtrer une dernière fois avec des filtres à café (c’est un peu long a faire) et mettre en bouteille.
L’hydromel est buvable tout de suite, mais se bonifie avec le temps
Autrefois, on posait le baril au coin d’une cheminée, dans laquelle il fallait entretenir un petit feu jour et nuit…
Il peut servir à faire du vinaigre legèrement sucré.

Source Wikistrike

Publicités