En parlant d’un moment-clé. Les reproches du Sergent Shamar Thomas (Marine Corps) à la Police du Département de New York ont peut-être bien hâté l’évolution (vidéo reproduite ci-dessous). L’armée égyptienne a pris position derrière les manifestants sur la Place Tahrir. Récemment, les militaires portugais se sont déclarés en faveur des manifestants « Occupy » dans ce pays.  Si Shamar Thomas a réussi à faire battre en retraite les militaires et la police derrière le Occupy Wall Street par son courageux acte de défi, bien davantage que Patrick Henry (1).

http://www.politicususa.com/en/occupy-marines-nationwide?mid=50
Dans un spectaculaire moment, le Sergent du corps de Marine Shamar Thomas a pris la défense des manifestants de Occupy Wall Street dans une harangue contre une trentaine d’officiers du NYPD et maintenant un nombre incalculable d’autres Marines se sont organisés pour une incroyable démonstration de solidarité.

Les actions nobles du sergent Thomas de prise de position pour les citoyens Américains qui ont été brutalisés par la police ont été montrées dans une vidéohttp://www.youtube.com/watch?v=WmEHcOc0Sys&feature=youtu.be 

qui s’est propagée et a été vue presque 2 millions de fois. Des Marines ont rejoint les forces avec « Occupy Marines » en solidarité avec le mouvement, non seulement à New York mais à l’échelle nationale :
« Occupy MARINES sont actuellement en train d’évaluer la situation du moment pour déterminer ce qui est nécessaire en ce moment afin de soutenir OWS America. Nous nous sentons humbles devant le soutien important que OWS America a fourni et demandons que chacun continue comme vous le faites tous, tandis que nous développerons l’Organisation à l’échelle nationale. Comme nous le savons tous, des groupes « Occupy » s’établissent en ce moment même et nous aimerions voir cette tendance se poursuivre. »

Leur site web OccupyMarines.org présente un post centré sur la continuation du mouvement Occupy pendant toute la durée de l’hiver prochain. Dans leur appel aux Supporters militaires « Non-active Occupy uniquement », ils sont en train d’organiser un code de conduite afin d’identifier leur section d’appartenance.
Au lieu d’ostraciser la police, les Marines tentent de faire appel à eux de la même façon que le Sergent Thomas.

OrganizeMarines déclares, « Les forces de sécurité/la police devraient être considérées comme des recrues potentielles à notre cause et notre message, pas comme des adversaires. En fin de compte, ils devront rendre des comptes au peuple. »

Pendant le brillant discours du Sgt. Thomas, la présence de la police s’est faite soudainement solennelle, se suspendant à chacun de ses mots. Peut-être la présence de Marines réveillera-t-elle les forces de police qui avaient écrasé les manifestants.

Ils présentent leur groupe et les Occupants comme un mouvement pacifique, peu importe les attaques verbales et/ou les propagandes apportées par ceux qui s’opposent aux protestations formulées  « les stratégies défensives ne sont jamais gagnantes. Ne répondez pas aux attaques verbales ou à la propagande hostile des Nay-sayers [NdT : pas d’équivalent direct en français – ceux qui nient] en utilisant le langage de l’opposant. Recadrez. »

Rencontre avec un vétéran de l’Irak, Alex E. Limkin :

« J’ai juré de soutenir et défendre la Constitution des Etats-Unis contre les ennemis étrangers et nationaux. »

Le vétéran Alex Limkin dit :
« Il n’y a rien de plus central pour un peuple libre et démocratique que le droit de contester, le droit d’être en désaccord, le droit de se lever dans le square d’une ville et d’être entendu… Je sens d’une façon sûre que en me levant par solidarité avec le  mouvement pacifique OWS, je ne fais rien de moins que respecter mon serment de soldat américain. »

Le Sgt. Shamar Thomas fut le catalyseur d’un scénario digne d’un film avec nos militaires inactifs se dressant aux côtés des manifestants.

Ces actions des Marines sont la définition du patriotisme – pas des actions d’enfiler des broches en forme de drapeaux ou d’agiter Old Betsy – des actions qui parlent de Rouge, Blanc et Bleu plus fort que de feindre un patriotisme d’ étalage qui sont issus d’une position partisane puissante.

Les « Naysayers » demeurent à l’arrière, les Marines arrivent.

Footnotes
(1) Patrick Henry, March 23, 1775: “Is life so dear, or peace so sweet, as to be purchased at the price of chains and slavery? Forbid it, Almighty God! I know not what course others may take; but as for me, Give me Liberty, or give me Death!”

http://stevebeckow.com/ Traduit par Nicole pour LaPresseGalactique.com

Publicités