Une des plus grosses maisons de courtage de Wall-Street a fait faillite aujourd’hui.

Victime de la dette européenne, MF Global a vu son action plonger de -70% la semaine dernière.
La société avait une exposition de 6 milliards de dollars en dettes souveraines européennes dont la moitié en dette italienne et 1 milliard en dette espagnole.
Le dépôt de bilan du groupe pourrait envoyer une onde de choc sur les marchés similaire à la faillite de la banque Lehman Brothers en 2008.
A qui le tour ?
Gold-up

 

Lundi noir à Paris

 

ouille.PNG

 

(AOF) – Les marchés actions européens ont connu un vif plongeon ce lundi après la hausse fulgurante enregistrée jeudi et la séance en demi-teinte de vendredi. Les indices CAC 40 (Paris: ^FCHI –actualité) et Eurotop 100 ont reculé aujourd’hui de 3,16% à3 242,84 points et de 1,71% à 2 090,30 points respectivement. Outre-Atlantique, le Dow Jones (DJI: ^DJI – actualité) perdait 2,39% à la mi-séance. Les investisseurs ont accueilli avec euphorie la semaine dernière l’annonce d’un plan visant à résoudre la crise de la dette souveraine en zone euro, mais ils attendent désormais les détails de ce plan.

A quelques jours de la réunion du G20, certains craignent déjà que les mesures annoncées dans la nuit de mercredi à jeudi ne suffisent pas à endiguer la crise.

La publication dans la matinée d’une hausse de l’inflation supérieure aux attentes en zone euro a pesé sur la tendance. L’inflation a ainsi progressé de 3% au mois d’octobre selon une estimation flash, là où les analystes attendaient une hausse de 2,9% seulement. En septembre, elle avait connu une hausse de 3%.

La chute des bourses européennes s’est ensuite accentuée avec l’ouverture en nette baisse des marchés américains en début d’après-midi. Le courtier américain MF Global s’est placé sous la protection du régime des faillites, entraînant la défiance des investisseurs. Le groupe a publié une exposition de plus de 6 milliards de dollars à la dette souveraine européenne.

A Paris, les valeurs financières, grandes gagnantes de la semaine dernière, ont fait l’objet aujourd’hui de dégagements. BNP Paribas (Other OTC: BNPQF.PK – actualité) , Société Générale (Paris: FR0000130809 –actualité) et Crédit Agricole (Paris: FR0000045072 – actualité) ont reculé respectivement de 9,63%, de 9,79% et de 7,86%.

A l’inverse, les valeurs défensives ont résisté à la baisse, à l’instar de Sanofi (Paris: FR0000120578 – actualité) et Danone (Milan: DNN.MI – actualité) , qui n’ont reculé que de 0,71% et de 0,04% respectivement.

 

Yahoo

 

Le CAC40 quant à lui s’effondre de 3,16% et redescend à 3243 points. Le sommet exceptionnel (enième sommet extraordinaire pour sauver l’Euro de sa mort) est mort-né. Il manque plus de 500 milliards d’euros. La crise est loin de la sortie, et pour dire les choses vraies, la crise vient à peine de trouver la porte d’entrée, grâce à Merkel, Sarkozy, grâce surtout à leur orgueil. La vraie question à se poser aujourd’hui n’est plus de savoir si on peut s’en tirer ou pas, mais qui chutera avant l’autre. C’est à ce duel frano-allemand que nos assistons, laborieusement.

Un défaut de paiement de la Grèce et de l’Italie dans les trois prochains mois est plus que crédible, quant à la France, comme l’a implicitement dit Dominique de Villepin hier soir sur France-Info, le triple A sautera avant les Présidentielles, et peut-être que nous évoquerons déjà notre faillite. Et toujours de D. de Villepin, « Dans quel état sera la France » avant les Sarkozielles de 2012 ?

 

Alexander Doyle pour WikiStrike