La Haute Cour de justice londonienne, présidé par les juges, Sir John Thomas, et Justice Ouseley a confirmé aujourd’hui, le mercredi 2 novembre l’extradition de l’australien Julian Assange, le fondateur du site internet WikiLeaks vers la Suède après une longue bataille juridique.

La défense d’Assange a affirmé qu’il ferait appel de cette décision auprès de la Cour suprême, la plus haute institution juridique britannique, composée de Lords dans les quatorze jours qui suivent, dans une brève déclaration aux journalistes devant les portes de la haute Cour de justice de Londres, Assange a affirmé qu’il va réfléchir aux prochaines démarches dans les jours qui viennent.

Ici pour consulter le jugement de Julian Assange.

Accusé de viols et d’agressions sexuelles sur deux collaboratrices Suédoises qui travaillaient pour WikiLeaks au mois d’août 2010, Assange a été arrêté en décembre dernier au Royaume-Uni sous l’effet d’un mandat d’arrêt européen, de leurs coté, les avocats de Julian Assange ont entamé une bataille juridique pour que leur client ne soit pas extradé vers la Suède. En février, un premier jugement à Londres avait donné le feu vert à cette extradition. Mais les avocats du fondateur de WikiLeaks – assigné à résidence en Grande-Bretagne à deux heures de Londres et soumis à un couvre-feu et une obligation du port d’un bracelet électronique – avaient lancé une longue procédure d’appel.

Les avocats de Julian Assange redoutent en outre que leur client, une fois extradé en Suède, ne soit transféré ensuite vers les Etats-Unis où il pourrait encourir la peine de mort pour divulgation de secrets d’Etat.

Source opération leakspin