Si nous étions saisis par les progrès de la réalité augmentée, les derniers accomplissements sont en phase de devenir obsolètes. Songez à des lentilles de contact capables de vous placarder des informations via la réalité augmentée.

Si le concept semble issu d’un roman de Science-Fiction, il n’en est rien. Les chercheurs en marge de cette révolution sont déjà entrés dans les phases de test. Une myriade d’informations juxtaposées au paysage via des lentilles de contact, voilà ce qui nous attend dans un futur proche.

A l’origine de ces étonnants travaux, on retrouve une éminente équipe de l’Université de Washington jumelée,avec des chercheurs émérites de l’Université Aalto (Finlande). La fine fleur des érudits expérimente en ce moment même les premiers prototypes.

Pour le moment le joujou se compose d’une antenne permettant de capter des signaux envoyés par une source externe. A cela s’adjoint un circuit intégré capable de stocker de l’énergie. Par la suite le circuit expédie cette énergie vers une puce transparente contenant une seule LED bleue.

Si le dispositif n’en est qu’à ses premiers balbutiements, il dévoile de multiples vocations. Ces lentilles seront utilisées comme supports dans les jeux vidéo ou la navigation Internet. Dans les hypothèses les plus futuristes, elles seraient en mesure de nous afficher des informations sur notre santé en étant connectées à des biocapteurs. Les chercheurs anticipent déjà un usage pour les déficiences auditives.

Pour vous donner une idée du résultat, le classique « Terminator » est parfait. Concrètement, ces lentilles vous exposeront chiffres, données, images et toutes informations possibles et inimaginables. Les futures applications sont quasi sans limite. Mazette ! Reste que si le concept se projette dans un futur relativement proche, nous sommes loin de rivaliser avec l’équipement avant-gardiste de Schwarzy. Pour l’instant les scientifiques ont réussi à afficher un unique pixel, ce qui relève déjà de l’exploit. Toutefois si le chemin est encore long, les bases sont clairement posées et viables.

Comme pour tout projet scientifique novateur, les impasses que les experts tendent à résoudre s’amoncellent. Les problèmes techniques sont le lot quotidien des chercheurs. Dans notre cas, le souci principal discerné par les savants était de taille. Pour visualiser une image, l’œil humain a littéralement besoin de recul, aussi une lentille accolée à l’œil n’était pas compatible. Pour remédier à cela, les scientifiques ont utilisé des lentilles de Fresnel qui permettent de focaliser l’image projetée sur la rétine.

« La lentille de Fresnel est un type de lentille inventé par Augustin Fresnel pour équiper le système optique des phares de signalisation marine. Sa conception lui permet d’obtenir une courte distance focale pour un large diamètre, sans le poids et le volume nécessaire à une lentille standard. » (Merci Wiki !)

Les tests réalisés sur des lapins ont été concluants et aucun effet nocif n’a été détecté. Le dispositif doit maintenant être amélioré. (Si nous sommes sincèrement désolés pour ces lapins, ce n’est pas le sujet de cet article. Il est évident que les découvertes technologiques ne doivent pas se faire aux dépens d’animaux, peu importe lesquels). A l’heure actuelle les chercheurs travaillent ardemment sur des points précis, notamment la conception de l’antenne et le réseau associé, et également l’optimisation de la fréquence de transmission.

Quant aux prochains objectifs à atteindre, ils seraient impressionnants. Il s’agirait de réussir à incorporer un texte prédéterminé sur la lentille de contact et également d’accroître son autonomie.

Alors balbutiements, balbutiements, certes mais le projet est loin d’être utopique. Il suffit d’être patient.

[Gizmag]

© Tonis Pan – Fotolia.com