Pastebin

par Boris Manenti

Des proches des Anonymous se sont attaqués au Haut Commissariat aux réfugiés de l’ONU, récupérant l’accès à l’e-mail du président américain.

L'accès à l'e-mail de président américain barack.obama@whitehouse.gov a été dévoilé (SAUL LOEB / AFP) L’accès à l’e-mail de président américain barack.obama@whitehouse.gov a été dévoilé (SAUL LOEB / AFP)

Le groupe de hackers Sector 404, proche des Anonymous, semble bien avoir réussi à pirater le Haut Commissariat aux réfugiés de l’ONU. Les hispanophones de Sector 404 affirment avoir eu accès à l’ensemble du serveur de l’ONU via une injection SQL, c’est-à-dire une faille dans l’exploitation de la base de données.

Les hackers auraient ainsi eu accès à une liste d’e-mails (avec identifiants et mots de passes), dont celui du président américain Barack Obama (barack.obama@whitehouse.gov).

Un message de Sector 404 sur Twitter (Capture d'écran)« Après avoir eu accès au serveur, les pirates ont pu accéder à tous les e-mails et mots de passe des membres du Haut Commissariat aux réfugiés à l’ONU », explique Eric Valatini, co-fondateur d’EmailAngel, cellule de surveillance des échanges entre hackers. « Les mots de passe étaient conservés en ‘hachés’, c’est-à-dire de manière chiffrée, mais il suffit de quelques minutes avec des outils sur internet pour les déchiffrer.

Pour autant, « cela m’étonnerait que l’on puisse accéder à distance à l’e-mail de Barack Obama, mais quelqu’un ayant accès à un ordinateur de l’ONU ou de la Maison Blanche pourrait peut-être y accéder », conclut Eric Valatini.

Peu avant, l’ONU avait été attaqué par les hackers de TeaMp0isoN qui ont publié près de 1.000 accès à des e-mails (identifiants et mots de passe).

Sector 404 est connu pour s’être attaqué au ministère chilien de l’Education.

Boris Manenti – Le Nouvel Observateur

Le logo de Sector 404 sur Twitter (Capture d'écran)