Par Florence

Aimeriez-vous apprendre le Kung-Fu ou bien piloter un hélicoptère comme dans Matrix ? On s’installe bien gentiment et une machine vous inculque tout ce qu’il y a à savoir directement dans votre cerveau. Science-fiction ? Pas totalement. Récemment des chercheurs de L’UC Berkeley ont été capables d’utiliser une machine IRM pour extraire des rêves, petit flash-back : « Des chercheurs de l’Université de Berkeley ont trouvé un moyen de recréer la perception humaine. Une avancée qui pourrait être utilisée pour reproduire les rêves, les fantasmes, et les autres images se trouvant dans notre tête. Attention, il ne s’agit pas de télépathie et les images restent floues et étranges.

Mais on peut tout de même reconnaître les formes, les contours et les gros objets» Et bien ce procédé en a inspiré un autre, en effet l’expérience fonctionne dans les deux sens. Les expériences ont été menées entre l’Université de Boston et ATR Computational Neuroscience Laboratories à Kyoto, au Japon. Voici comment cela fonctionne, il suffit de choisir une tâche qui requiert une haute performance de votre cortex visuel. Par exemple attraper une balle de base-ball. En l’occurrence un joueur professionnel de Base-ball va passer lui-même une IRM. Va être analysée la façon dont réagit son cerveau lorsqu’il s’imagine en train d’attraper une balle. Les zones actives de son cerveau lors de la visualisation seront donc visibles sur ladite IRM. Ceci constituera votre propre programme d’apprentissage, car à votre tour vous intégrerez la machine à IRM. Suite à une IRM de base, les chercheurs comparent les résultats avec ceux des professionnels.

Le but est alors de stimuler les zones visiblement actives chez le joueur dans le cerveau de l’individu lambda. Les chercheurs utilisent alors la méthode de neurofeedback qui cible et active des zones très précises du cortex visuel. Là où l’expérience devient démente, c’est qu’à force de répétition durant 5 à 10 jours les performances visuelles s’améliorent sans aucun besoin d’être attentif ou conscient du phénomène. Votre cerveau se familiarise avec ce nouveau modèle et l’apprentissage se fait tout seul. Dans le cas de notre exemple au bout d’une dizaine de jours, vos performances au Base-Ball se sont réellement améliorées sans que vous ne vous entrainiez.

Ceci n’est pas une simple conjecture, les chercheurs ont appliqué cette méthode de reproduction d’un motif IRM. Le résultat est bien là, une amélioration durable des tâches qui exigent des performances visuelles accrues. Pour l’instant l’expérience concerne cette zone précise tout simplement, car elle est facilement stimulable et accessible. Un petit bémol cependant, selon les recherches le mécanisme de neurofeedback pourrait tout aussi bien être utilisé à des fins d’hypnose ou de contrôle secret de l’esprit. Les scientifiques restent donc prudents, cette méthode ne doit pas être utilisée d’une manière contraire à l’éthique. Mais bon, nous n’avons jamais été aussi proches de l’univers de Matrix. [sciencemag]

Via Gizmodo.fr