On pouvait s’y attendre, la chute de Megaupload a fait réagir les Anonymous et par la même occasion, la machine à rumeurs. Il court sur la Toile qu’après avoir piraté les sites de l’Elysée et du FBI, les Anonymous annonceraient le blocage de Facebook, Twitter et YouTube d’ici maintenant 48 heures.

Cette annonce détonante serait issue d’un message audio et se résumerait ainsi :

« Si dans 72 heures, le site Megaupload ne fonctionne pas, nous attaquerons, nous avons déjà infiltré ces serveurs et nous possédons déjà des informations confidentielles… »

Seulement ces menaces de représailles issues du collectif Anonymous seraient bel et bien du domaine chimérique. Rumeurs, fadaises et balivernes, il serait en effet surprenant qu’Anonymous s’attaque à ceux qui prônent un web libre. Comme à leur habitude, les cyberhacktivistes ont émis un message via leur média de prédilection, qui n’est autre que Twitter.

Les Anons s’expriment en ces termes « Des individus affirment que nous allons hacker Twitter, Facebook et YouTube … Pourquoi les Anons supprimeraient-ils leurs vecteurs de communication ? »

Le message audio serait donc un fake ainsi que l’ensemble des menaces qu’il induit. L’écosystème des Anonymous est suffisamment nébuleux pour laisser planer le doute, mais il est peu probable que les Anons s’attaquent aux réseaux. Restons prudents cela dit, il ne faut jamais dire jamais.

[Youranonnews]

Via Gizmodo