Par ,

Ah, les caméras de surveillance ! Elles peuvent parfois être à l’origine d’histoires savoureuses. Imaginez un peu. Par une nuit noire et froide, dans les rues malfamées de Grande-Bretagne, un policier en civil reçoit un appel sur sa radio l’informant qu’un suspect potentiel se trouvait près de lui. Répondant à son devoir, il se lance à sa poursuite. 20 minutes de course-poursuite plus tard, il apprend qu’il était en train de se pourchasser…

L’opérateur en caméra de surveillance a signalé à la police qu’une personne agissait de manière suspecte. Malheureusement, l’officier qui a répondu à l’appel était en réalité la silhouette sombre et suspecte sur l’écran de l’opérateur. On ignore le nom de l’officier et le lieu exact où s’est déroulé l’affaire, on sait juste que ça s’est passé dans le sud de l’Angleterre.

Le pauvre policier  rassurait régulièrement l’opérateur en lui disant qu’il était sur les talons du suspect. Enfin, jusqu’à ce que le chef du policier entre enfin dans la salle de surveillance et reconnaisse son collègue. Forcément, ils ont éclaté de rire avant de pouvoir annoncer la nouvelle au policier.

A chaque fois que le suspect entrait dans une nouvelle rue, le policier entrait également dans la rue mais ne le voyait pas… Cette scène a duré 20 minutes ! Comment est-ce possible ? Il doit y avoir un peu de stupidité dans l’équation. [The Telegraph; Image: charbel.akhras] via gizmodo.fr