Le code source de pcAnywhere a été publié par Les Anonymous
Edition du 07/02/2012 – par Jacques Cheminat avec IDG News Service

 

Les Anonymous ont revendiqué la mise à disposition du code source de pcAnywhere sur le site The Pirate Bay. Début janvier, Symantec aurait proposé 50 000 dollars à un des pirates pour empêcher la publication du code.

Le groupe de hackers Anonymous a revendiqué hier la publication du code source du logiciel pcAnywhere de Symantec sur le site The Pirate Bay. Le fichier pèse 1,27 Go. Symantec n’a pas confirmé que les pirates avaient bien publié le code source de son produit. « C’est arrivé si rapidement que nous sommes encore dans le processus d’analyse et nous ne pourrons nous prononcer que demain matin », a déclaré un porte-parole de Symantec à notre confrère d’IDG NS, John Ribeiro.

Cette publication sur The Pirate Bay intervient quelques heures après la présentation de plusieurs échanges de mails sur le site Pastebin montrant une négociation entre un certain Sam Thomas, censé être un employé de Symantec, mais utilisant un adresse Gmail et une personne dénommée Yamatough, sur le paiement d’une somme pour ne pas publier le code source. Le nom du pirate, déjà utilisé sur Twitter, est lié au groupe de hackers « les seigneurs de Dharmaraja », qui affirmait détenir le code source de produits Symantec.

Une enquête derrière les 50 000 dollars

« Nous allons vous payer 50 000 dollars au total,» a déclaré Sam Thomas dans un e-mail au début du mois. Il a cependant voulu avoir l’assurance que le pirate ne publie pas le code source après le paiement, en proposant de payer 2 500 dollars par mois pendant les trois premiers mois. « Si après les trois premiers mois, vous nous avez convaincu de la destruction du code, nous paierons le solde. Nous avons confiance en vous pour que cela soit la fin de cette affaire » précise le mail. Yamatough a rejeté l’offre et a indiqué lundi soir dans un message qu’il laissait 10 minutes à Symantec pour se décider. Sam Thomas a répondu « nous ne pouvons pas prendre une décision en dix minutes, nous avons besoin de plus de temps ».

Symantec a expliqué que l’offre de 50 000 dollars proposée au pirate faisait partie d’une enquête. L’éditeur n’a toutefois pas dévoilé le nom de la société de sécurité privé menant les investigations, estimant que l’enquête est toujours en cours. Dans les messages publiés sur Pastebin, le pirate soupçonnait le FBI d’être derrière cette enquête.

Source: reseaux-telecoms.net/