Category: Mystères



Invasion de corbeaux en Californie

CALIFORNIE, Pa. – Les résidents d’une ville au sud-ouest de la Pennsylvanie a dit que des milliers de corbeaux ont envahi leurs quartiers en Californie laissant derrière eux un désastre tous les soirs.Les gens qui vivent dans la région a déclaré que les oiseaux arrivent dans la zone au crépuscule et  restent jusqu’au lever du soleil.

«A 7 heures du matin, c’est plus fort que mon alerte », a déclaré Jess Priest.

« C’est vraiment mauvais. Il nous tient éveillé la nuit. Ils vont à la salle de bain partout. Nos voitures sont détruites », a déclaré Jen Sasko.

Le canal 11 de Dave Bondy Signalé que l’Université de Californie de Pennsylvanie, on sortit pour l’occasion lumières laser pour se débarrasser des corbeaux, et c’est quand ils ont fui à la Légion américaine sur Second Street.

Une femme qui vit dans la région dit qu’elle a fait un épouvantail dans l’espoir de débarrasser sa maison du problème.

« Un jour, j’étais tellement en colère que j’ai dit II allait construire un épouvantail. Je ne savais pas si elles réellement travaillé. Je l’ai mis dans l’arbre et elle n’a pas, » a dit Robinson Bree.

Les experts ont dit les corbeaux se perchent dans les villes pour être plus au chaud en hiver.

WPXI (cliquer sur le lien source  pour voir le reportage vidéo)
via le protocole d’extinction

 Autre source viahttp://enattendant-2012

Publicités

 

images--92-.jpg

 

Une gigantesque explosion a secoué une centrale électrique en Russie. Elle a illuminé le ciel d’une rue animée et coupé la fourniture en électricité dans le sud de Saint-Pétersbourg. La vidéo, enregistrée avec la caméra posée sur le tableau de bord d’une voiture qui se trouvait présente dans la circulation, a capturé le moment où le flash de lumière a illuminé le ciel. La voiture s’arrête immédiatement après la flash de lumière qui apparaît à l’horizon. Incroyable, la voiture se trouvait àMoscou !

L’explosion «a eu lieu à 9h00 lundi dernier », rapporte le siteweb Fontanka.ru, presse russe.

L’explosion a été causée par une défaillance d’un dispositif dans une centrale électrique. Les pompiers locaux ont été appelés sur zone par les résidents qui ont eu bien du mal à éteindre l’incendie

Lenenergo, la compagnie d’électricité russe, a déclaré que leurs ingénieurs travaillent pour rétablir le courant dans la région.

Que s’est-il réellement passé ?

 

Des tweet parlent d’une explosion qui menace la santé des citoyens russes. Chose certaine, la déflagration est d’une ampleur rarement vue !

Sources: The Telegraph / Terra Real Time

[youtube:http://www.youtube.com/watch?v=gjZJ-ieDd_M&feature=player_embedded%5D

à Moscou, a indiqué un responsable du ministère russe des Services d’urgence. Un réacteur atomique désactivé et vieux de 60 ans se trouve dans ce centre. Les flammes ont pris au sous-sol de l’Institut de physique théorique, dans le sud-ouest de la capitale. L’agence nucléaire russe Rosatom a écarté tout risque de fuite radioactive, affirmant que le feu n’a pas touché les installations nucléaires. Greenpeace Russia est néanmoins inquiet, un de ses représentants estimant que « nous avons maintenant ici une grande quantité de substance radioactive dans le centre de Moscou et même minime, une fuite radioactive constituerait un sérieux problème ».

Source: Paris-Match


« La probabilité que notre univers soit issu du hasard est comparable à celle d’un archer réussissant à planter sa flèche au milieu d’une cible carrée de 1 cm de côté et située à l’autre bout de l’univers. » Trinh Xuan Thuan (Astrophysicien)

Le titre assez provocateur est là pour attirer l’attention sur le débat sur l’existence de Dieu dans ce XXIe siècle où la science réalise des prouesses et où l’homme est de plus en plus barbare. « Si Dieu n’existe pas, alors tout est permis. » écrivait Dostoyevski dans les « Frères Karamazov » Pourtant, des scientifiques et non des moindres -ne confondant pas leur travail scientifique avec leur conviction personnelle- sont dans le doute. Beaucoup d’entre eux ont fait le saut. Ils revendiquent leur croyance en un « principe créateur » qui règle d’une façon parfaite le mouvement de l’Univers.

Il est vrai que plus on plonge dans l’infiniment petit, plus on trouve que les limites nous échappent, Plus on plonge dans l’infiniment grand, on s’aperçoit que la Terre est une poussière dans le tohu-bohu, une sorte de chaos initial universel que Dieu a mis en ordre. De l’infiniment petit à l’infiniment grand, l’homme se donne un sentiment de puissance bâti sur du vent et chaque événement survenu le remet à sa place. Le mythe de Prométhée a toujours accompagné l’homme ce tard venu dans la création, dans sa folie des grandeurs insultant de ce fait, l’ordre harmonieux du monde qui fait que chaque astre tourne sur une orbite et il suffirait d’une petite erreur dans « les calculs », dans la précision des vingt constantes universelles pour que le système de l’univers tel que nous le voyons n’ai jamais paru. Et pourtant, il est là disent les physiciens, depuis le big bang il y a 15 milliards d’années.

Ce que dit la Physique

On sait justement que le big bang nous a fait découvrir une histoire imprévue et fantastique. Il a eu une naissance, grandiose, il grandit maintenant, et peut-être connaîtra-t-il un jour la vieillesse, et la mort. L’histoire connue commence alors que l’univers avait déjà atteint l’âge de 10-43 secondes. – le temps de Planck. Avant, on ne sait rien. Cette période inconnue est d’une brièveté inouïe : A cet « âge » de 10-43 secondes l’Univers était vraiment tout petit : il était alors des millions de milliards de fois plus petit qu’un atome ! Il était chaud, une fièvre gigantesque, cosmique ! Des milliards de milliards de degrés ! Puis, pour une raison inconnue, que les scientifiques ne s’expliquent pas, le vide si vivant s’est mis à enfler. C’est comme si quelqu’un a donné le signal du début. En moins de temps, nous dit Françoise Harrois-Monin, qu’un battement de cil (entre 10-43 et 10-32 seconde), son volume a été multiplié par 1050 ! Et sans que l’on sache pourquoi, sont apparues les premières particules de matière. Après cette barrière fatidique des trois cent mille ans, des nuages de gaz se sont formés. Ils donnèrent naissance aux milliards de galaxies pendant près de 15 milliards d’années. Une minuscule poussière – Notre Terre – en faisait partie. (1)

Le « visage de Dieu » ? C’est l’expression qu’utilisa l’astrophysicien George Smoot (prix Nobel 2006) lorsque le 23 avril 1992, il réussit, grâce au satellite Cobe, à prendre des photos de la naissance de l’Univers tel qu’il émergeait des ténèbres cosmiques tout juste 380.000 ans après le big bang. Depuis, cette expression a fait le tour du monde. Les frères Bogdanov, auteurs d’un ouvrage : « Le visage de Dieu », résument pour Anne Catherine Renaud leur ouvrage : Oui, Dieu existe. L’image d’un ordre extrêmement précis est associée à la première lumière qui précède le big-bang. Robert W.Wilson tout à fait par hasard, en 1965, a découvert le rayonnement fossile, qui est l’écho de l’immense explosion originelle.(2)

Cette réflexion élégante du mystère de l’harmonie de l’univers nous est donnée par une série d’entretiens du philosophe Jean Guitton avec les deux astrophysiciens biens connus Igor et Grichka Bogdanov.

Ecoutons-les …..[…]

LIRE LA SUITE sur AGORAVOX

Auteur chems eddine Chitour

Source Agoravox via TerreSacree via lesmoutonsenragés.fr


Mathématiquement parlant, si il existe au moins une civilisation extraterrestre, elle devrait déjà nous avoir trouvés. Tel est le résultat d’une nouvelle étude, qui conclut que tout contact est volontairement évité.

« Soit nous sommes seuls, soit ils sont là et nous évitent, » a dit le mathématicien Thomas Hair à Discovery News.

Le scientifique, qui a présenté ses recherches à la Mathematical Association of America à Boston, a basé ses calculs sur ce qui est considéré comme étant des estimations très pessimistes de la durée nécessaire à une civilisation pour obtenir les ressources nécessaires au voyage interstellaire. Même à une vitesse de seulement 1% celle de la lumière, cela prendrait 500 ans à une civilisation extraterrestre pour atteindre l’étoile la plus proche de la leur.

Pour rappel, la lumière voyage à la vitesse de 300000 kilomètres par seconde, approximativement.

En comptant 500 années de plus pour construire un nouveau vaisseau, puis 500 autres pour se remettre en route, et ainsi de suite, les calculs montrent que des civilisations au départ des plus vieilles étoiles de notre galaxie ont plus que largement eu le temps de venir ici. Alors… où sont-ils?

« Ou ils nous sont passés à côté, ou bien ils restent autour de leur étoile et se regardent le nombril, » dit Hair.

On pourrait trouver de très nombreuses raisons pour lesquelles la Terre ne figurerait pas parmi les destinations touristiques de la Galaxie… Par exemple, nous n’avons rien d’intéressant à offrir qui puisse être utile à une autre civilisation.

[…]

LIRE LA SUITE

Auteur : Ashley Corbion

Source : atramateria.fr via TerreSacree

Etranges figures retrouvées en Australie
En Italie
Via lesmoutonsenragés.fr

 

majinzeta4.jpg

Le professeur Stephano Breccia a conduit une carrière remarquée comme ingénieur en électricité,  et a enseigné dans diverses universités d’Italie et d’Europe, avant de se retirer. Il est l’auteur  de «  Mass Contacts » (Contact de masse), un livre qui détaille l’évidence  de la présence d’Extraterrestres paraissant comme des hommes et qui ont vécu dans plusieurs bases souterraines en Italie de 1956 à 1978. Suivant le professeur Breccia, quelques uns d’entre eux mesuraient plus de 2,40m. De haut et acceptaient d’être photographiés. Début janvier, il viendra  aux USA pour présenter des preuves  de ses conclusions remarquables. Il a été un présentateur -clé dans la conférence annuelle sur la Transformation de la Terre à Hawaii, du 7 au 10 janvier 2010, qui a réunit des pionniers de la nouvelle science, des soins alternatifs, de la conscience humaine et des contacts extraterrestres. Le professeur Bresccia envisage de présenter un film audiovisuel sur des Extraterrestres paraissant humains et ayant eu des contacts avec plus de cent citoyens privés pendant plusieurs décades. C’est le plus grand cas de contact dans l’histoire moderne.

Le professeur Breccia a enquêté sur le cas « Amitié » pendant plusieurs décades, pendant lesquelles il a rencontré et interrogé plus de 80 témoins directs, en Italie et dans d’autres pays. Des témoignages révèlent que beaucoup d’Extraterrestres peuvent facilement se fondre dans la société humaine et même exercer des jobs ordinaires, quand cela est nécessaire. Il a appris que des Extraterrestres ont établi des bases en Italie, qui s’étendent le long de l’Adriatique… Cela fut confirmé  par un chercheur important en ufologie, le docteur Roberto Pinotti, qui après avoir fait ses propres investigations a conclu qu’un groupe d’aliens, paraissant humains, issus d’étoiles lointaines, a construit une énorme structure souterraine, le long de la mer Adriatique. Des citoyens italiens aidèrent les Extraterrestres en délivrant nourriture, fruits et autres provisions. La plus grande de ces bases possédaient une lourde machinerie et des bases plus petites constituaient les quartiers de vie. Les Extraterrestres créerent d’autres bases dans le système solaire qui pouvaient être construites ou démantelées rapidement, si la situation le demandait.
Un général de carabiniers italien, Gaetano Tamborrini Orsini a fréquenté quelques uns de ces témoins à l’origine, ainsi que des diplomates,des lauréats du prix Nobel, et des politiciens  concernés , d’après Breccia.
Ceci démontre que les autorités italiennes et étrangères contrôlaient de près la situation. Il est significatif de constater que les autorités italiennes n’ont jamais essayé de fermer les bases et apparemment , n’intervenaient pas dans les approvisionnements privés aux ET. Il semble que la seule condition était que les témoins gardent le contact, secret. Le principal témoin, Bruno Samaciccia  insista sur ce point , jusqu’à sa mort en 2003.
Le cas « Amitié » permet de confirmer bon nombre de cas de contact ou de divulgation américains  , attestant que des Extraterrestres d’apparence humaine se sont fondus dans la société humaine et que ce secret a toujours été bien gardé par les gouvernements américain et autres.

 

 

Source : ufo et science


HAARP en ébullition, l’Iran va morfler ?

Selon nous, un violent tremblement de terre pourrait se produire au Pakistan. A suivre…

 

Capture.PNG

Source wIKISTRIKE


alien1.jpg

Il s’en passe des belles en Russie Pour faire durer le suspense, nous vous donnerons uniquement trois indices : Alien, frigo, et folie.. Si vous êtes bon au jeu Pyramide vous trouverez la solution, sinon c’est juste en dessous.

 

Une femme Russe prénommée Marta Yegorovnam peut être associée à deux faits contradictoires. Soit elle détient LA vérité soit elle aurait comme qui dirait un sérieux grain. Cette femme a conservé le cadavre d’un extra-terrestre durant deux ans dans son réfrigérateur. Selon ses dires elle aurait trouvé cet alien près de son OVNI après qu’il se soit crashé aux abords de sa maison située près de Petrozavodsk.

Avant de nous faire l’avocat du diable, voyons les raisons qui ont poussé Marta à ses conclusions. Si l’on peut lui reconnaître quelque chose, c’est bel et bien que l’ « étranger » ressemble franchement à un cousin éloigné de Jabba le Hutt. Ce qui n’est pas particulièrement flatteur.

D’un autre côté on peut la féliciter pour son esprit d’initiative, quiconque trouverait un Alien le conserverait évidemment dans son frigo et pendant deux ans de surcroit. On atteint les summums de la logique et forcément on tend à pencher vers la thèse de la folie.

Pour le moment, deux hommes se sont rendus chez Marta et ont confisqué le cadavre afin de faire une enquête. Apparemment ils appartiendraient au Karelian Research Center of the Russian Academy of Sciences. Ceci dit, rien n’est moins sûr.

Si la vérité est ailleurs, ailleurs serait peut-être le frigo de Marta.

Source: GLZmodo via Das Baham


une-des-structures-decouvertes-par-le-satellite-de-google-m.jpg

 

Depuis quelques jours, les images de mystérieuses structures, prises au nord-ouest de la Chine par le satellite de Google Maps et mises en ligne, déchaînent la curiosité des internautes… et leur imagination ! 

C’est dans la partie chinoise du désert de Gobi que le satellite du service de cartographie en ligne Google Maps a repéré une série de structures étranges et peu identifiables. Elles sont situées aux confins des provinces du Gansu et du Xinjiang, au nord-ouest de la Chine, dans une région où se trouvent des installations militaires, spatiales et nucléaires – à moins de 160 kilomètres de Jiuquan, siège du programme spatial chinois et base de rampes de lancement.

Ce qui fait supposer à certains internautes qu’il pourrait s’agir de cibles pour des exercices de tir, peut-être à partir de satellites. Certaines images semblent suggérer qu’il pourrait s’agir de carcasses d’avions ou de camions brûlés, ce qui va dans le sens de cette hypothèse.

D’autres internautes proposent en revanche l’idée d’un ‘code-barre géant’ mais dont l’utilité n’est pas évoquée… Il est en tout cas impossible de dire si ces formes énigmatiques sont peintes sur le sol, sculptées, creusées ou tout simplement posées. Mais c’est en vérité la seconde fois que le géant de l’internet révèle de telles structures suggérant l’existence d’installations secrètes.

 

Source: Maxisciences


 

Alors que Seif Al-Islam avait annoncé qu’il vengera son père, c’est à ne plus rien comprendre. Mahmoud Jibril, l’ex premier ministre des renégats de Benghazi (CNT), quant à lui, sur CNN, a pourtant annoncé que l’assassinat du guide libyen émane de l’étranger, des étrangers. Une façon de dédouaner ses petits terroristes du dimanche, ceux du CNT.

Le Front de libération en Libye (FLL) vient d’annoncer que le frère guide parlera bientôt. Info ou intox ? Je vous avoue que, quand j’ai reçu cette information, je suis tombé des nues. D’autant plus que, c’est la même personne qui m’avait annoncé l’assassinat barbare du martyr libyen, Mouammar Kadhafi.

Si cette nouvelle se confirme avec effectivement ce discours, ce serait un coup de massue sur la tête des conspirateurs et des prédateurs. Néanmoins, il ne sert à rien de nourrir d’espoir des milliers de gens, que dis-je, de millions de gens à travers le monde. Si Kadhafi est vivant, puisque depuis le 20 octobre, date de l’annonce de son décès, il ne s’est pas exprimé, quelle joie ! En revanche, s’il est décédé, ça ne changera rien à l’affaire, puisque, comme on dit en Afrique, un lion ne meurt jamais.

Donc, la lutte continue. Le combat se poursuit. La Libye ne doit pas se retrouver, en définitive, aux mains de ses destructeurs et de ses félons. Ce serait le comble. Quoi qu’il arrive, l’Occident a créé de nombreux Kadhafi. Ceux qui ne se couchent pas, qui aiment leur peuple, leur patrie. Personne n’ose, jusqu’à présent, évoquer ses réalisations. Ils frémissent de jalousie de savoir qu’en Libye, sous Kadhafi, les Libyens vivaient bien, mieux que dans de nombreux pays européens, voire tous.

Mais, quel crédit peut-on donner à cette rumeur ? On rêve que ce soit vraie mais, comme je le précisais, tant que Ibrahim Moussa le porte parole du régime légitime libyen, ou Seif Al-Islam fils du guide ne s’exprimeront pas, je resterai toujours sur ma faim. Et vous ?

Source allainjules.com


69630952.jpg

 

La glande pinéale

par Sergio Machado

Aussi petite qu’un pois, et de la forme d’une pomme de pin, d’où elle tire son nom, la glande pinéale est considérée comme étant un troisième oeil, pour avoir la même structure de base de nos organes visuels.

Jusqu’à il y a peu, on croyait qu’il s’agissait d’un organe atrophié, aux fonctions indéfinies, d’un oeil non développé. Mais cela a néanmoins éveillé l’intérêt des scientifiques qui ont mis en lumière des fonctions en relation avec la physique et les phénomènes paranormaux…

L’épiphyse neurale, ou glande pinéale, ou tout simplement pinéale, est une petite glande endocrine située à proximité du centre du cerveau. Nonobstant le fait que ses fonctions soient particulièrement discutées, il n’y a toutefois pas le moindre doute qu’elle joue un rôle important, tant au niveau de la régulation de ce que l’on appelle les cycles circadiens, que sont les cycles vitaux (principalement le sommeil), qu’au niveau du contrôle des activités sexuelles et de la reproduction.

Depuis René Descartes au XVIIe siècle, qui affirmait que l’âme humaine se situait en elle, la glande pinéale était considérée comme étant un organe possédant des fonctions transcendantales. Au-delà de Descartes, l’écrivain anglais écrivant sous le pseudonyme de Lobsang Rampa s’est dédié, parmi d’autres, à l’étude de cet organe.

Les défenseurs des capacités transcendantales de cet organe le considèrent comme étant une antenne. La glande pinéale porte, dans sa constitution, des cristaux d’apatite.

Selon une théorie, ces cristaux vibreraient en fonction des ondes électromagnétiques captées, ce qui expliquerait la régulation du cycle menstruel d’après les phases de la Lune, ou la capacité d’orientation des hirondelles au cours de leurs migrations (elles captent les champs électromagnétiques de la Terre). Chez l’être humain, elle serait capable d’interagir avec d’autres zones du cerveau comme, par exemple, le cortex cérébral qui serait capable de déchiffrer de telles informations. Une telle interaction serait moins développée chez les autres animaux. Cette théorie prétend expliquer les phénomènes paranormaux tels que la clairvoyance, la télépathie et la médiumnité.

Depuis Allan Kardec, au XIXe siècle, la doctrine spirite s’attache à s’expliquer à ce propos. Dans l’oeuvre spirite « missionnaires de la lumière » dictée par l’esprit André Luiz, au travers de la psychographie du médium Francisco Candido Xavier, l’épiphyse est décrite comme étant la glande de la vie spirituelle et mentale.

Pour la doctrine spirite, l’épiphyse est un organe de haute expression pour le corps éthéré. Elle préside aux phénomènes nerveux de l’émotivité, due à son ascendance sur tout le système endocrinien, et joue un rôle fondamental dans le domaine sexuel. Dans ce même ouvrage, André Luiz décrit aussi que l’épiphyse est liée à la pensée spirituelle au travers des principes électromagnétiques du champ vital, que la science formelle ne peut pas encore identifier, commandant les forces du subconscient sous la détermination directe de la volonté.

Selon la vision ancestrale des hindous, c’est le principal organe du corps, possédant deux chakras (centres d’énergie) responsables du développement extra physique, pour être des récepteurs et des transmetteurs de l’énergie vitale : le chakra du troisième oeil, au centre du front au-dessus de la hauteur des yeux, et le chakra coronaire, bien supérieur, lui aussi situé dans la tête.

Certains scientifiques ont constaté que, à l’image d’une antenne, la glande pinéale était capable de capter les radiations électromagnétiques de la Lune, les radiations électromagnétiques venues du soleil, et même d’éveiller la production de certaines substances neurotransmettrices, qui stimulent l’activité physique et mentale. C’est aussi la glande pinéale qui active la production des hormones sexuelles au début de la puberté, initiant ainsi le cycle de la reproduction humaine.

Et il y a encore d’autres fonctions particulièrement intrigantes en lien avec ce point situé près du centre du cerveau : la glande pinéale est capable de capter les champs électromagnétiques non seulement de cette dimension, dans laquelle nous vivons, qui est la troisième, mais aussi des autres dimensions de l’univers, permettant ainsi d’accéder aux champs spirituels et subtils.

D’après la théorie des supercordes, dans le cadre de la physique quantique, il existerait pas moins de 11 dimensions différentes dans l’univers, et une communication entre elles serait possible.

En d’autres termes, la glande pinéale serait capable de détecter les dimensions invisibles aux yeux ordinaires, et ce petit radar serait lié aux phénomènes tels que la clairvoyance (voyance d’événements non encore advenus), la télépathie (communication au moyen de la pensée) et la capacité d’entrer en contact avec d’autres dimensions (médiumnité).

Au Brésil, l’un des plus grands chercheurs de ce domaine est le neuropsychiatre Sergio Felipe de Oliveira, titulaire d’un magistère en sciences de la faculté de médecine de l’université de São Paulo, directeur de la clinique « pineal mind » de São Paulo. Il a également étudié la physique durant quatre ans à l’université de São Paulo, au sein de laquelle il a travaillé sur les théories des champs d’ADN et, compte tenu de sa formation en matière de génétique du coeur, il en a déduit que les gènes ne sauraient fonctionner sans qu’un esprit n’induise leur fonctionnement (embryogenèse).

La médiumnité étant une faculté de perception sensorielle, elle a besoin d’un organe qui capte et d’un autre qui interprète. L’hypothèse du Dr Sergio Felipe de Oliveira est que:

« la glande pinéale est un organe sensoriel de la médiumnité, semblable à un téléphone portable, qui capte les ondes du spectre électromagnétique, provenant de la dimension spirituelle, le lobe frontal procédant au jugement critique du message, avec l’aide des autres zones encéphaliques ».

Songer que ce serait notre cerveau qui produit la pensée, serait la même chose que croire que les acteurs vivent à l’intérieur de notre télévision. Aujourd’hui, le cerveau est comparé à un ordinateur. Le problème est qu’il n’existe aucun ordinateur qui produise son propre programme : le programme est produit par un autre être, le programmateur, qui installe le programme dans l’ordinateur. Aussi, la pensée, l’imagination, ne sauraient naître à l’intérieur du cerveau : cela ne peut venir que de l’extérieur et être installé dans le cerveau. C’est une question de logique formelle, de raisonnement informatique. John P. Rose, de l’université d’Oxford, affirme que l’être humain est un être biologique, psychologique et spirituel.

D’après le théorème de Gödel, un système ne peut pas être capable d’exprimer une conscience de lui-même, notre corps ne peut pas être auto-conscient, la conscience doit donc être extérieure à celui-ci. De par une impossibilité mathématique, notre corps ne peut pas produire sa propre conscience. Dès lors, la conscience doit provenir de l’extérieur.

Comme l’a dit Machado de Assis dans ses Oeuvres posthumes, « la pensée s’incline sur le trapèze du cerveau ». La pensée est installée dans le cerveau, et le cerveau est l’instrument de la personne, qu’est l’esprit.

Il existe aussi un concept erroné selon lequel la science serait matérialiste. Mais le matérialisme n’a pas de preuve scientifique. Aucun travail scientifique ne prouve que le matérialisme serait une réalité existentielle ! Aussi, lorsqu’un scientifique a une vision matérialiste, il s’agit là de son opinion personnelle, et non de l’opinion de la science. Lorsque l’on raisonne du point de vue de la physique elle-même, on ne peut pas affirmer que l’on soit en train de voir une table, par exemple. Ce que l’on voit, c’est la lumière qui se reflète sur la table. S’il n’y a pas de lumière, on ne peut pas voir la table : la matière est invisible !

Alors, de quoi est faite la matière ? D’atomes. Qu’est-ce qui existe à la superficie de l’atome ? Des électrons. Et que se passe-t-il lorsqu’un électron s’approche d’un autre ? Ils se repoussent parce qu’ils ont la même charge. Aussi, lorsque l’on touche la matière, l’impression tactile que l’on ressent n’est pas le toucher mais plutôt la force de répulsion électrostatique des électrons. S’il était possible de toucher la matière, il y aurait fusion atomique. Ainsi, la matière s’avère invisible et intangible. Le matérialiste croit en ce qu’il ne peut pas toucher et en ce qu’il ne peut pas voir. Pour que quelqu’un devienne matérialiste, il faut donc beaucoup de foi…

Les universités doivent enseigner et étudier toutes les formes de pensée, ce qui inclut toutes les cultures.

Le code international des maladies en est venu à reconnaître l’état de transe et la possession par un esprit comme pouvant faire l’objet d’un diagnostic médical, sous la réserve suivante : « l’état de transe hors du contrôle de la personne est une maladie mais, lorsque cet état de transe se produit dans le contexte religieux de la personne, ce n’est pas une maladie ».
Le Dr Sergio Felipe de Oliveira a disséqué divers cadavres et a pu vérifier qu’aucune glande pinéale n’est semblable à une autre. Il a coupé une glande pinéale au milieu, l’a soumis au microscope électronique et a pu vérifier qu’il y a diverses structures couvertes par des enveloppes formées de tissu conjonctif.

La glande pinéale est plongée dans le troisième ventricule du liquide céphalo-rachidien et, sous la pression des vases communicants, ces structures souffrent d’une pression semblable à celle que le cerveau éprouve, ces structures ayant un format semblable à celui du cerveau.

Ces structures sont des capsules, en cristaux d’apatite.

Mais pourquoi y’a-t-il des cristaux dans la tête ?

Auparavant, on pensait que la glande pinéale dégénérait avec l’âge et qu’elle n’avait pas la moindre fonction, mis à part faire émerger la sexualité jusqu’à l’âge de 13/14 ans, pour ensuite perdre toute fonction et se calcifier. De fait, un processus bio-minéral affecte la glande, la faisant se calcifier. Pour sa thèse de doctorat de l’université de São Paulo, le Dr Sergio Felipe de Oliveira a fait des recherches sur les cristaux de la glande pinéale au moyen de la diffraction des rayons X. Ce travail lui a permis de vérifier qu’elle ne se calcifiait pas mais, donnait lieu à la formation de structures organisées. Mais alors, quelle serait donc la fonction de ces structures à l’intérieur de l’organisme ?
L’étude par la diffraction des rayons X et par l’emploi d’autres techniques, lui a permis de découvrir l’existence des cristaux d’apatite. La tomographie par ordinateur et la résonance magnétique furent également utilisées. Il a ainsi pu observer qu’une microcirculation sanguine maintenait métaboliquement les cristaux actifs et vivants.

Ces cristaux donnent à la glande une structure semblable à celle d’une caisse de résonance : l’apatite comporte de nombreux électrons à sa superficie, et repousse le champ magnétique. Lorsqu’un champ magnétique s’approche de la glande, il touche l’un des cristaux qui ricoche sur un autre, et ainsi de suite, jusqu’à ce que le champ soit fait prisonnier. Plus une personne dispose de cristaux, plus elle aura de possibilités de capter les ondes électromagnétiques. Les médiums ostensifs ont beaucoup de cristaux.

L’apatite est un minéral que l’on trouve aussi dans la nature sous la forme de pierres taillées. Les recherches montrent que ce cristal capte les champs électromagnétiques. Et le plan spirituel agit au moyen de ces champs. L’intervention divine s’effectue toujours en obéissant aux lois de la nature.

Les médiums, qui sont des personnes capables d’entrer en contact avec d’autres dimensions spirituelles, ont une plus grande quantité de cristaux d’apatite dans leur glande pinéale. Or, personne ne peut augmenter ou diminuer cette concentration de cristaux, c’est là une caractéristique biologique, au même titre que la couleur des yeux ou des cheveux.
La glande pinéale est un puissant récepteur, mais ce sont d’autres zones du cerveau qui décodent les informations reçues, telles que le cortex frontal cérébral. Sans cette interaction, les informations reçues ne pourraient pas être comprises. C’est pourquoi les animaux ne peuvent pas les décoder : les autres parties de leur cerveau n’ont pas cette attribution.

La glande pinéale capte ainsi des vibrations du spectre électromagnétique traduisant nos émotions, nos pensées ou celles des esprits, voire celles d’autres personnes au moyen de la télépathie. Elles sont archivées et elles réagissent au sein du cerveau de diverses manières. C’est sans doute pour cette raison que les hindous considèrent que la glande pinéale est la glande de la vie mentale, et du contact avec l’au-delà…

Les poissons aussi ont une glande pinéale. Alors que les animaux ont une tête translucide, leur glande pinéale est faite de cellules de rétine dans la mesure où, la glande pinéale et les yeux ont la même origine.
Notre tête est imperméable à la lumière, alors que la glande pinéale est atteinte par la lumière au travers de la rétine des yeux. Une partie de la lumière captée par les yeux forme une image en arrivant au lobe occipital où l’image est formée. Quant à l’autre partie de la lumière, elle régulera les rythmes de notre organisme (ce sont les effets non visuels de la lumière), par exemple les heures auxquelles les hormones de croissance doivent être produites. Tout le rythme est coordonné par la glande pinéale.

Il y a aussi des hormones qui sont sagement régies par la Lune : toute grossesse saine dure neuf mois, ce qui est exactement la durée de l’année lunaire. Mais comment l’organisme accompagne-t-il cela ainsi ? C’est parce que la glande pinéale capte les émissions de la Lune et cela se répercute dans toute l’hormonologie régie par la Lune, qui régule les hormones sexuelles reproductrices.
Au cours des cycles de veille et de sommeil, c’est l’oeil qui capte la lumière et qui informe l’organisme de ce qu’il fait jour ou nuit. La nuit, la production d’hormones augmente sous l’effet de la glande pinéale et induit l’état de transe par dédoublement car, si nous allons dormir, il y aura dédoublement et sortie du corps.

La glande pinéale régule ainsi ce rythme en accord avec les commandes, que l’on appelle zeitbergers.

En 1988, Vaul Heart, un chercheur accompagné de collaborateurs, a découvert que la glande pinéale était un élément sensoriel qui convertissait l’onde magnétique en neurochimie. Il y a divers facteurs à prendre en compte :

– 1) si la glande pinéale coordonne le rythme, alors elle est confrontée au temps. C’est l’unique organe du corps qui est confronté à la quatrième dimension (l’espace temps). C’est donc l’organe qui est confronté à une autre dimension ;

– 2) la glande pinéale est un élément sensoriel magnétique du fait des cristaux qui sont diamagnétiques, d’où la possibilité d’un lien par contact magnétique lors de la transe médiumnique.

Lorsque quelqu’un dit qu’il a reçu un esprit, cela ne signifie pas que l’esprit soit venu à l’intérieur de lui-même (tout comme le locuteur ne se trouve pas l’intérieur de la radio).
Le Dr Sergio Felipe de Oliveira a fracturé un cristal et s’est aperçu qu’il présentait des lamelles concentriques, à l’image d’un oignon, avec un modèle ressemblant à celui d’un tronc d’arbre. Plus on est âgé, plus on a de fines lamelles… Ce n’est donc pas la quantité de cristaux d’apatite qui indique l’âge mais le nombre de lamelles qu’un cristal a.

Il y a des personnes dont les cristaux ne sont pas visibles à la tomographie (ce sont des personnes qui entrent facilement en transe de dédoublement [sortie hors du corps]) mais qui captent bien la psychosphère, elles sentent alors ce que les autres personnes sentent, et sont affectées lorsqu’il y a beaucoup de gens : elles captent un grand nombre d’informations. Ces informations sont enregistrés par le thalamus (zone du cerveau qui enregistre les activités sensorielles). La personne ne comprend pas beaucoup les choses qu’elle capte mais, son corps y réagit.

Lors de ses états de dédoublement, la personne développe une plus grande activité : si elle capte ce qu’autrui sent alors, elle aura du mal à distinguer ce qui est son sentiment du sentiment qu’elle a pu capter. Des personnes peuvent alors être confuses quant à leur propre identité. Ce sont des personnes très autocritiques, anxieuses, dépressives.

En état de dédoublement, une personne exhale une énergie appelée ectoplasme. L’exhalation de cette énergie rend la personne particulièrement interactive dans la mesure où, l’ectoplasme est une énergie qui sert à la pensée de la même façon que l’air sert au son. L’air transporte le son, et l’ectoplasme transporte la pensée. Lorsqu’une personne produit beaucoup d’ectoplasme, elle réagit beaucoup à la pensée, elle est très sensible, et use cette énergie ectoplasmique.

Bien souvent, l’organisme réagit à cet excès d’ectoplasmie, en commençant alors à former des structures ectopiques (des kystes, par exemple, peuvent se former chez des personnes ayant beaucoup d’ectoplasme), où l’énergie ectoplasmique de l’organisme est dirigée (par exemple, une personne peut grossir sans en connaître la raison).

Dans ce cas, les ondes magnétiques influeront directement sur les zones de l’hypothalamus et des structures alentour, sans passer par le jugement critique du lobe frontal et en recevoir ses ordres. En conséquence, la personne perd le contrôle du comportement psychobiologique et organique. C’est ce qui se produit pour de nombreux cas d’obésité, lorsqu’une personne mange sans faim, ou des cas de difficultés lors des rapports sexuels.

Si l’effet se produit dans le domaine de l’agressivité, il y aura peut-être une augmentation de l’auto-agressivité (entraînant dépression et phobie) ou de l’hétéro-agressivité (impliquant une violence à l’égard d’autres personnes). Si le système réticulaire ascendant est activé (ce système est responsable des états de sommeil et de veille), cela pourra occasionner des troubles en ce domaine. Dans les cas précités, ces symptômes surviennent sans développement de la médiumnité, mais avec des désordres hormonaux, psychiatriques ou organiques. S’il n’y a pas de contrôle du lobe frontal, les zones les plus primitives prédominent. La personne n’a pas la capacité de se transcender. Ce sont là les hypothèses que le Dr Sergio Felipe de Oliveira a émise face aux cas cliniques, et au cours de ses investigations.

La médiumnité est notre contact avec l’au-delà : nous naissons avec ce don. Même Saint-Augustin, qui convoitait le bonheur, affirmait : « le bonheur advient lorsque quelqu’un accomplit les béatitudes du Seigneur sur la montagne ». Mais cela n’est pas possible sans le don spirituel, c’est-à-dire la médiumnité.

Chacun dispose d’une porte d’entrée vers le monde spirituel au travers de l’hypothalamus, des hormones et des enzymes qui nous lient ici, et d’une porte de sortie qu’est le cône qui va de la glande pinéale au lobe frontal.

Nos cellules comportent des mitochondries à destination desquelles se rend l’oxygène que l’on respire. Cet oxygène sert à produire de l’énergie au contact du métabolisme. Une partie de cette énergie s’ajoute à l’énergie vitale qui vient de l’oxygène (lorsque la plante capte l’oxygène pour la photosynthèse, elle capte aussi la lumière du soleil, et la lumière du soleil apporte le prana, l’énergie vitale. La plante accouple l’oxygène au prana). Lorsque l’on respire de l’oxygène, on inspire déjà le prana, le prana pénétrant à l’intérieur de la mitochondrie pour se joindre à la production calorique et à la formation de l’ectoplasme. L’ectoplasme est donc le produit du prana, et est une énergie spirituelle et métabolique (biologique). C’est pourquoi l’ectoplasme est une énergie qui permet la communication entre le monde spirituel et le monde corporel, du fait de ses deux sources.

Les cristaux de la glande pinéale sont formés à partir de la mitochondrie.

Lors des phénomènes d’incorporation, la personne voit son flux sanguin augmenter dans la tête, et peut avoir des maux de tête. Jung, le psychiatre suisse, affirmait que : « la médium entrait en transe et sentait de forts maux de têtes », pour ensuite prendre son pouls et examiner son cœur afin de tenter de comprendre ce qui se produisait…
Aussi, il nous faut considérer que notre anatomie corporelle va au-delà de ce que nos yeux peuvent voir.
Et la médecine lève le voile sur tout ce jeu d’énergie qui nous connecte à l’au-delà.

Sergio Machado

Source : Jornal Espirita, octobre 2010 – Traduction : Jean Emmanuel NUNES

Bibliographie : wikipedia, vidaperpetua.com.br, pistasdocaminho.blogspot.com

Posté par Rusty James

 

source : Rusty James news

Via Wikistrike


Cette enquête est réalisée par des journalistes allemands depuis la France au sujet d’un réseau pédophile de dimension internationale. Enlèvements, séquestrations, maltraitance, abus sexuels, mutilations, sacrifices d’enfants…

Des centaines d’enfants disparaissent chaque année en Europe et font l’objet de tels rituels en toute impunité. Mutisme total à ce sujet côté français, ne soyez donc pas surpris que l’audio français de cette vidéo soit doublé en allemand, puis sous-titré en français pas des amateurs.

Attention, certaines images et témoignages sont particulièrement choquants, mais surtout ne pas s’abstenir de regarder cette réalité que les médias se gardent bien de divulguer.

Faites tourner.

source : Rusty James news


Tube OVNI aperçu à Laredo, au Texas – 21 Octobre 2011

Cet objet en forme de cigare a été filmé au cours de Laredo, au Texas, le vendredi 21 Octobre 2011.

«Si c’est un OVNI, c’est l’un des plus étranges que les gens ont jamais vu. Au moins, pour ceux qui appellent dans notre salle de presse cet après-midi.
Vérifiez cet objet volant dans le ciel de Laredo au début de cette après-midi. Il semble être un long cylindre noir, ou le tube, en vol. Certains vont même jusqu’à le décrire comme de couleur argent à certains moments. Les spectateurs croient que c’est environ la taille d’un petit avion, mais clairement en forme de tube. Encore une fois, comme dans d’autres observations récentes que certaines personnes croient que c’est un bourdon. Quoi qu’il en soit, il a attiré l’attention de beaucoup de gens dans le nord de Laredo ».

 

Source: observations ovnis depuis Ufo et Nature

 

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000.PNG

Via Wikistrke