Category: Politique et Business



Publié le 14/02/2012 | 00:07 , mis à jour le 14/02/2012 | 08:02
La page web de l'agence de notation Moody's, à Paris, le 17 janvier 2012.

La page web de l’agence de notation Moody’s, à Paris, le 17 janvier 2012.
(JOEL SAGET / AFP)

Un mois jour pour jour après la dégradation de la note de la France par Standard & Poor’s, sa concurrente, l’agence de notation Moody’s, a placé sous perspective négative le « Aaa » français, lundi 13 février. Fin janvier, l’agence Fitch avait elle aussi abaissé la note de cinq pays de la zone euro, dont l’Italie et l’Espagne.

L’agence de notation a aussi abaissé les notes de six pays européens. FTVi décrypte cette décision.

• Quels sont les pays visés par Moody’s ?

Moody’s a abaissé la note de solvabilité de l’Italie d’un cran, à « A3 », celle du Portugal d’un cran à « Ba3 », et celle de l’Espagne de deux crans à « A3 ». La Slovaquie et la Slovénie sont, elles, sanctionnées par un abaissement de note d’un cran, à « A2 », et Malte voit sa note abaissée d’un cran également, à « A3 ».

L’agence américaine attribue désormais une perspective « négative » au « Aaa » de la France, du Royaume-Uni et de l’Autriche.

• Pourquoi ces pays sont-ils sanctionnés ?

Selon Moody’s, les neuf pays de l’Union européenne concernés soit pas un abaissement de leur note, soit par une perspective négative, sont susceptibles d’être affectés « par les risques financiers et macro-économiques grandissants émanant de la crise de la zone euro ». Les incertitudes liées aux réformes institutionnelles envisagées dans la zone euro, couplées à des perspectives de croissance anémiques dans la région, continueront à affecter la confiance des marchés financiers, estime l’agence de notation.

Moody’s écrit cependant que « l’engagement des autorités européennes à préserver l’union monétaire et à mettre en œuvre toutes les réformes nécessaires pour restaurer la confiance des marché est un facteur important ayant limité l’ampleur des ajustements de notes ».

Pour la France, l’Autriche et le Royaume-Uni, l’agence parle de « pressions sur le crédit augmentant la fragilité de leurs comptes publics, et de leurs efforts d’austérité, vis-à-vis d’une éventuelle détérioration de l’environnement économique européen ».

• Que peut faire la France pour conserver son triple A ?

La France conserve sa note Aaa, la meilleure possible, mais elle pourrait faire l’objet d’un abaissement si le gouvernement ne parvient pas à mettre en œuvre ses réformes économiques et budgétaires. Elle doit donc s’engager davantage dans la réduction de son déficit : c’est le message principal de l’agence de notation.

Moody’s estime que les chiffres de la dette française continuent de se dégrader et que la France se situe parmi les pays notés Aaa « les plus faibles » dans ce domaine. L’agence met également en avant « les risques significatifs » auxquels le gouvernement français devra faire face pour atteindre ses objectifs de réduction des déficits publics. « Ceux-ci pourraient encore se compliquer par le besoin de venir en aide à d’autres pays européens ou à son propre système bancaire », explique Moody’s dans un communiqué.

Les engagements de réduction du déficit public sont toutefois confirmés, à 4,5% du PIB fin 2012 et 3% en 2013. Mais la Cour des comptes a estimé qu’à peine 10% de l’effort total qui doit permettre de ramener à zéro le déficit structurel de la France avait été accompli l’an passé. De son côté, le ministre des Finances français a « pris acte » de la décision de l’agence. Mais pour François Baroin, elle est liée aux « risques pesant sur la zone euro ».

FTVi avec AFP et Reuters via france2.fr


Hollande et Bayrou chez les francs-maçons

 

En Janvier 2012, la principale loge de la franc-maçonnerie française : le Grand Orient de France, ou GODF pour les intimes, a auditionné les candidats à la présidentielle. Ainsi, Jean-Luc Mélenchon, Eva Joly, François Bayrou, François Hollande, Hervé Morin et Nicolas Dupont Aignan, ont défilé à la barre du temple du GODF pour s’exprimer devant les frères. Marine Le Pen, elle, n’a pas été invitée (ce qui est logique si elle n’est pas présente aux Elections faute de signatures ?).

Autre vidéos et discours des candidats à lire ici

 

Nous apprenons que F.Hollande se représentera en 2017 s’il élu au mois de mai.

 

Bayrou:

 

Hollande:

source wikistrike


https://i0.wp.com/www.lavoixdunord.fr/stories/image250x00/mediastore/VDN/A2011/M03/boulogne-sur-mer-francois-hollande-renco-45398.jpg.jpg

Vidéo à voir ICI

Source: Parti Socialiste  via http://valentin.beziau-ump77


Au cours du dernier Grand Journal de Canal +, Valérie Giscard d’Estaing, concepteur de la Constitution Européenne, ancienPrésident de la République français et membre du groupe occulte Bohemian Club proche du groupe Bilderberg, a déclaré publiquement que « le travail des banques américaines et des officines est d’organiser la spéculation en Europe« .

Giscard nous révèle clairement un agenda planifié de la fameuse « main anonyme des marchés » qui consiste à mener une démolition contrôlée de l’Euro : « on s’attaque d’abord à la Grèce, puis l’Italie et ensuite la France« .
Le plus surprenant est que nos 2 clowns-animateurs TV ne posent pas plus de questions sur l’identité de ces fameuses « officines » (mot joli pour dire : sociétés secrètes) aux côtés des banques. Ils préfèrent se moquer des propos de la personne qui les a gouverné de 1974 à 1979 et qui siège au Conseil Constitutionnel… (Source: Gold-up)
A voir…
Via Wikistrike

Bank of America (Reuters)

L’agence de notation Standard and Poor’s a abaissé mardi la note des plus grandes banques américaines, à l’occasion d’une réévaluation des notations des 37 plus grandes banques du monde destinée à tenir compte de nouveaux critères de notation.

L’agence a « passé en revue la notation des 37 plus grandes institutions financières du monde en appliquant les nouveaux critères de notation pour les banques » publiés le 9 novembre, explique S&P dans un communiqué.

Les banques chinoises à la hausse

Les notes des banques qui ont été placées sous surveillance « seront de nouveau évaluées sous 90 jours », précise S&P. Les notes de Bank of America, Goldman Sachs, JPMorgan Chase, Morgan Stanley, Citigroup et Wells Fargo ont notamment été abaissées.

Les actions des banques américaines baissaient modérément en réaction à cette annonce et perdaient entre 0,3 et 1% lors des échanges électroniques suivant la clôture de la séance officielle. La plupart des notes des banques européennes et notamment françaises étaient inchangées.

Parmi celles qui ont vu leur note modifiée, l’espagnole Banco Bilbao Vizcaya Argentaria a vu sa note abaissée (A+ contre AA-), de même que la britannique Barclays (A contre A+ auparavant) ou la banque suisse UBS (A contre A+).

Les banques publiques chinoises ont vu leur note relevée pour mieux tenir compte du soutien gouvernemental, qui diminue la possibilité de faillite: Bank of China a vu sa note passer à A contre A- et China Construction Bank à A contre A-.

Nouvelle méthodologie pour S&P

S&P avait averti il y a dix jours qu’elle avait modifié ses critères de notation des banques dans la foulée de la crise financière et qu’elle annoncerait des modifications dans ses notations d’ici la mi-décembre.

La nouvelle méthodologie donne une plus grande importance à l’environnement macroéconomique, désormais le point de départ de la note des banques, et SP a affiné son analyse des capitaux et des risques.

SP s’intéresse notamment plus qu’avant à la manière dont les bénéfices générés sont utilisés ou non pour renforcer les capitaux ou s’ils sont totalement redistribués.

L’agence devrait d’ici le 15 décembre publier d’autres listes de modifications de notations de banques moins importantes que la liste publiée mardi, par région du monde.

(AFP)

Source: liberation.fr


Jean-François Copé au Parc des expositions à Paris, le 28 mai 2011.

Jean-François Copé au Parc des expositions à Paris, le 28 mai 2011.AFP/BERTRAND LANGLOIS

Le secrétaire général de l’UMP Jean-François Copé, mis en cause par un témoin anonyme, a démenti dimanche 20 novembre avoir reçu de l’argent liquide de l’intermédiaire en armement Ziad Takieddine et utilisé un compte en Suisse.

« On vient me rattacher à une histoire que je n’ai jamais vécue. Tout est bidon », a déclaré M. Copé à l’AFP en précisant qu’il n’avait fait l’objet d’une demande d’audition de la part d’aucun juge.

Ziad Takieddine a lui aussi réfuté ces accusations. « Tout ça c’est de l’affabulation. Où sont les preuves ? », s’est-il interrogé.

« PAS AU COURANT » DU COMPTE OUVERT EN SUISSE PAR SA SOEUR

Dans son édition daté de dimanche, le Journal du dimanche (JDD) publie le procès verbal d’audition d’un témoin anonyme devant les juges Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire, qui enquêtent sur un éventuel lien entre l’attentat de Karachi (15 morts dont 11 Français), le 8 mai 2002, et des commissions liées à des contrats d’armements avec le Pakistan et l’Arabie Saoudite dans lesquels M. Takieddine a joué un rôle clé.

>> Voir notre infographie « Comprendre l’affaire Karachi en trois minutes »

Ce témoin affirme aux juges que M. Copé a reçu de l’argent liquide de son ami Ziad Takieddine pour effectuer des travaux dans son appartement parisien. « Cette histoire est une affabulation totale », dénonce le secrétaire général de l’UMP, qui se dit « choqué » par les déclarations publiées dans le JDD. « Ce n’est pas un témoin, il veut juste dire du mal. Ce sont des mensonges totaux sans fondement d’aucune nature. »

Selon le témoin cité par le JDD, le secrétaire général de l’UMP se serait en outre servi, comme « compte de passage » d’un compte ouvert en Suisse par sa soeur. « Je n’étais pas au courant », a indiqué M. Copé en précisant que ce compte, ouvert par sa soeur en 2005 « pour placer de l’épargne a été fermé depuis ». Mais « vouloir faire penser que c’est un compte de passage c’est assez malsain », a-t-il dit.

PHOTOS DE VACANCES AVEC ZIAD TAKIEDDINE

Interrogé par ailleurs sur les accusations de l’ex-femme de Ziad Takieddine, Nicola Johnson, qui avait déclaré aux policiers que la famille Copé avait bénéficié de voyages payés par M. Takieddine, M. Copé a affirmé que « le seul voyage c’est celui offert par Ziad Takieddine à une trentaine de personnes invitées durant deux jours à l’occasion d’un anniversaire de sa femme ».

Selon le PV d’audition, cité par le JDD, Mme Johnson a affirmé aux enquêteurs que la famille Copé avait été invitée à Londres, au Liban, à Antibes où M. Takieddine possède une villa, et à Venise à l’époque où M. Copé était ministre du budget et porte-parole du gouvernement. Cet été, le site Médiapart avait publié des photos de vacances montrant M. Copé dans la villa et sur le bateau de M. Takieddine, ainsi qu’un document avec le montant de billets d’avion au nom du secrétaire général de l’UMP.

>> Lire « Ziad Takieddine, l’embarrassant ami des proches de Sarkozy »

« C’est un avoir qui n’a pas été dépensé. Il ne m’a pas offert de billets », a affirmé M. Copé à l’AFP. Mediapart avait également publié des documents prouvant que M. Takieddine ne payait pas d’impôts en France alors qu’il y possède un patrimoine estimé à plus de 40 millions d’euros. « J’ignorais » cette situation, s’est défendu le maire de Meaux (Seine-et-Marne).

Interrogé par ailleurs sur une montre reçue de la part de son ami Ziad Takieddine M. Copé a précisé « c’était pour un anniversaire, une montre en acier« .

Me Olivier Morice, avocat des familles de l’attentat de Karachi a pour sa part dénoncé « les relations malsaines pour un homme politique de cette envergure. C’est malsain avant d’être répréhensible. »

Source le monde.fr


 

Marine Le Pen a décidé de ne laisser passer aucune injure, ni aucune diffamation. Information RTL : d’ici dix jours, la candidate du Front National à la Présidentielle portera plainte contre Laurent Ruquier. Elle n’a pas apprécié l’humour du présentateur qui, dans l’émission « On n’est pas couché » de samedi dernier, a présenté l’arbre généalogique de Marine Le Pen en forme de croix gammée. La présidente du FN réfléchit aussi à attaquer Laurence Parisot, la patronne du Medef qui, dans son livre, dénonce l’antisémitisme de Marine Le Pen. La chronique d’Alba Ventura.

Source: rtl.fr

 

 


Le remaniement du gouvernement, provoqué par la désignation de Christine Lagarde à la tête du Fon...

Le ministre de l’économie, François Baroin, a déclenché, mardi 8 novembre, une bronca des députés PS à l’Assemblée nationale, en accusant les socialistes d’avoir pris le pouvoir « par effraction » en 1997, ce qui a conduit le président de l’Assemblée, Bernard Accoyer, à lever la séance des questions au gouvernement.

M. Accoyer (UMP) a décidé de « lever » la séance après avoir parlé dans un premier temps de la suspendre, ce qui est rarissime à l’Assemblée nationale.

« VIEILLES LUNES SOCIALISTES »

Répondant à une question du député socialiste Pierre-Alain Muet, qui dénonçait la politique économique du gouvernement trop favorable à ses yeux aux plus favorisés, dans le cadre du plan de rigueur annoncé la veille, M. Baroin a répliqué en attaquant le programme du Parti socialiste. Il a affirmé que le gouvernement faisait preuve de courage dans la tourmente, contrairement à la gauche accusée de faire preuve de démagogie.

« Est-ce du courage de mentir, de basculer dans la démagogie, de taire la vérité, de vous accrocher à des vieilles lunes socialistes qui vous ont certes conduit par effraction au pouvoir en 1997 ? » a demandé M. Baroin, faisant allusion notamment aux 35 heures.

En 1997, le Parti socialiste et ses alliés avaient acquis la majorité des sièges à l’Assemblée nationale, lors d’élections législatives provoquées par la décision du président de la République, Jacques Chirac, de dissoudre l’Assemblée.

BAROIN « EST ALLÉ TROP LOIN »

Devant le brouhaha et le chahut, les députés PS étant quasiment tous debout dans l’hémicyle et descendus dans les travées, M. Baroin a renchéri : « Oui, par effraction », tandis que M. Accoyer appelait en vain les députés au calme et à regagner leur siège. « Cela ne règlera pas l’affaire du projet socialiste si vous quittez la salle », a dit alors M. Baroin.

Le ministre de l’économie a proféré « une forme d’insulte » à l’égard des citoyens et a commis « une faute politique », a estimé le président des députés PS, Jean-Marc Ayrault. « François Baroin est peut-être fatigué, soumis à des pressions je peux le comprendre, mais là il est allé trop loin », a réagi M. Ayrault, en sortant de l’hémicycle. Quelques minutes après, le chef de file des députés PS a demandé dans l’hémicycle à la reprise des débats budgétaires que le gouvernement « formule des excuses ».

De son côté, le patron du groupe UMP à l’Assemblée, Christian Jacob, a minimisé les propos de M. Baroin, parlant d’un « incident », selon LCP.

Les esprits avaient été précédemment chauffés à blanc avec une question du socialiste Michel Vauzelle, dont les propos ont été quasiment entièrement recouverts par des « Guérini, Guérini… » scandés sur les bancs de droite pendant plusieurs minutes.

Vidéo ICI

Source Le monde.fr


Silvio Berlusconi, le 4 novembre dernier. (Reuters)

La Bourse de Milan, qui avait ouvert profondément dans le rouge, a brusquement inversé la tendance lundi à la mi-journée, bénéficiant de rumeurs de démission du chef du gouvernement Silvio Berlusconi relayées par certains médias italiens.

A 11h26 l’indice vedette FTSE Mib prenait 2,33% à 15 703 points après avoir grimpé de près de 3% quelques minutes plus tôt.

Ces rumeurs ont entraîné une brusque inversion de tendance de la place financière milanaise qui avait cédé plus de 2% en début de séance en raison de tensions accrues sur la dette italienne.

L’Italie est depuis le sommet du G20 de Cannes sous la surveillance du Fonds monétaire international (FMI) et de la Commission européenne qui vont vérifier si le gouvernement de Silvio Berlusconi tient ses engagements budgétaires et ses promesses de réformes économiques.

Malgré l’adoption cet été de mesures d’austérité devant permettre au pays de parvenir à l’équilibre budgétaire en 2013 et de réduire sa dette colossale (120% du PIB), et des promesses de réformes, les marchés ne semblent plus croire à la capacité de Silvio Berlusconi, dont la majorité ne tient qu’à un fil, de faire face à la crise.

(Source AFP)

Source Libération.fr


La grande braderie

MF-faillite-ah-ah-ah.jpg Par Menthalo – Le syndic en charge de régler la faillite de MF Global a déclaré que si aucune société de courtage ne veut transférer chez elle les positions sur les Matières Premières des 50.000 clients de MF Global, elles seront liquidées vendredi 4 novembre en fin de journée, heure américaine. Actuellement, tous les autres brokers ont refusé.

Pour avoir une idée du volume que cela représente, les dépots de garantie sur le CME des clients de MFG représentent 2,5 milliards de $.

Si 10% de ces contrats concernait le Silver, cela représenterait l0% de l’Open Interest vendu en fin de séance.

Par l’étude des COTs, on sait que les petits spéculateurs ont des positions majoritairement « long ». Cette vente déstabilisera l’équilibre du marché.
Si toutes les positions des 150.000 clients de MF Global en actions sur WS sont également liquidées, attendez-vous à une belle bougie rouge.
Comme tout le monde est au courant de cette liquidation, les « longs » auraient pris leurs précautions et seraient sortis pour se racheter plus bas.

Cela pourrait entrainer une grosse chute des Métaux Précieux.

Pour mémoire, les dernières COTs montraient que les commerciaux avaient alourdi leurs positions shorts, ils anticipaient donc une vague de baisse à CT.

Le Gold a touché la cible de 1760$ (plus lentement que prévu, il est vrai)
Le silver s’est contenté de flirter avec les 35,5$ sans aller franchement au 37$ attendus.

Pour lire tout l’article en anglais sur cette braderie de MF Global

http://silverdoctors.blogspot.com/2011/11/major-pm-smash-imminent-cme-preparing.html#more

Je vous rappelle que d’énormes fonds sont actuellement en cash, en attente de s’investir. Si la braderie MF Global a lieu en fin de séance à NY, ces capitaux s’investiront probablement lundi à l’ouverture en Asie. Je continue de croire, que le plus bas sur l’or sera atteint le deuxième jour, donc si braderie cette après-midi, on pourrait avoir un plus bas lundi dans le courant de la journée. Ne jouez pas avec des turbos, ils vont être très piégeux.

 

La Chute des dominos

Un autre gros broker de Wall street semble à l’agonie JEFFERIES. L’action, qui avait ouvert à a accusé une forte chute Jeudi de 10%, amenant une suspension de cotation. A la reprise, l’action s’est envolée à la hausse, passant de 9,79$ à 10,80$, une hausse de 10% en moins de 5 minutes. Selon les règles de trading à WS, l’action a été une nouvelle fois suspendue. Elle est remontée à 12,45$, a rechuté à 11,53$, pour cloturer à 12. Il semblerait que, après la clôture, Jefferies soit retombé sous les 11$.

Jefferies serait, comme MF Global, très affecté par ses spéculations sur les dettes européennes.

 

comprends-rien.png

 

Source: Liesi


Source Youtube/Ajoutée par


Source youtube/bfm mise en ligne par